Recherche avancée

ASSIETTE [asjɛt]
n. f.

I

(Avec idée de contenant).

A

(En parlant d’une pièce de vaisselle dans laquelle on sert des aliments).

1

Vieux Assiette à thé : dans un service à thé, petite assiette plate dans laquelle on mange des gâteaux, des sucreries.

Rem.Courant dans la publicité des journaux des années 1930 à 1950.

Nous venons de recevoir un assortiment de vaisselle [de] porcelaine anglaise comprenant de jolis services à thé de 21 morceaux dont les patrons sont de trois différents styles. Le service comprend : 6 tasses et soucoupes, 6 assiettes à thé, 1 plat à gâteau, 1 plat à sucre, 1 pot à crème [...]. 1920, La Presse, Montréal, 3 mars, p. 3 (annonce).

2

Vieilli ou rare Assiette à dîner : grande assiette plate destinée à recevoir le mets principal d’un repas.

2023, TLFQ, Assiette à dîner [photo].

Rem.Courant dans la publicité des journaux des années 1930 à 1950; se rencontre encore dans des livres de cuisine ou des catalogues traduits de l’anglais.

Les couverts vont de pair avec la composition du repas et, tout comme l’assiette à dîner, ils se situent à un pouce du bord de la table. 1982, Sel & poivre, janvier, p. 44.

3

Cour. Assiette à pain : petite assiette plate destinée à recevoir le pain de chacun des convives d’un repas.

2022, TLFQ, Assiette à pain [photo].

Rem.On trouve également assiette à pain et beurre dans la publicité des journaux des années 1930 à 1950. Voir Histoire.

Vaisselle en porcelaine ou simili-porcelaine. Choix d’assiettes à viande, à soupe, à thé, à pain, à fruits, tasses et soucoupes. 1930, La Presse, Montréal, 10 mars, p. 29 (annonce).

L’assiette à pain, placée à gauche, en avant des fourchettes, porte le couteau à beurre dont le tranchant est tourné vers le convive, et le manche, vers le centre du couvert. 1967, La cuisine raisonnée,10e éd., p. 129.

Un service de 45 morceaux comprend : 8 assiettes à dîner, 8 assiettes à pain, 8 tasses, 8 soucoupes, 8 bols à soupe, 1 crémier, 1 sucrier, 1 couvercle/sucrier, 1 plateau, 1 légumier. 1983, Sel & poivre, février, p. 59 (annonce).

B

(En parlant d’une pièce de vaisselle qui sert à la préparation des aliments).

1

Cour. Assiette à tarte : plat rond en métal ou en verre, de profondeur et de diamètre variables, servant à la confection et à la cuisson des tartes et des pâtés.

2023, TLFQ, Assiette à tarte en verre [photo]. 2023, TLFQ, Assiette à tarte en métal [photo].

Rem.En France, on dit moule (à tarte), emploi rarement attesté au Québec.

Au magasin du sous-sol. [...] Articles en aluminum [sic] comprenant pots, poêles, bols à soupe, assiettes à tartes, filtre, etc., etc. Valeur de .50 [¢]. 1920, La Presse, Montréal, 3 mars, p. 3 (annonce).

Tapisser une assiette à tarte de 9 pouces de la pâte de votre choix. Faire cuire au four à 400o F. Démouler et faire tiédir. 1979, J. Benoît, La cuisine canadienne, p. 199.

Ils m’ont jeté dans une petite cellule sans toilette, sans lavabo, sans couverture et sans oreiller. Par terre, il y avait des excréments et de l’urine. L’odeur était intolérable. Ils m’ont donné une assiette à tarte en guise de toilette. Ça a duré six jours. 1989, Le Soleil, Québec, 6 mai, p. A2.

2

Cour. Assiette à pizza : plaque de métal ronde, de diamètre variable, servant à la confection et à la cuisson de la pizza.

Mais quand chus revenue de voyage de noce, tu sais, on m’a donné des petites choses qui manquaient. [...] Ça fait que a m’avait acheté un panier à linge, [...] des assiettes à tartes pis des carrés pour les gâteaux, pis une assiette à pizza. 1972, Rock Forest (Sherbrooke), Corpus de l’Estrie 5-52.

C

Nom d’un jeu de société traditionnel où un joueur désigné doit saisir, avant qu’elle ne tombe, une assiette qui tourne en équilibre, sous peine de devoir donner en gage un objet personnel qu’il ne pourra récupérer que s’il exécute une pénitence.

Jeu de l’assiette, jouer à l’assiette.

Dimanche soir, je passai la soirée chez monsieur Saint-Jacques. Jos avait quelques amis [...]. Nous avons joué à « la poste », à l’« assiette », aux « homonymes » et je me suis beaucoup amusée. 1875, extrait de Fadette, Journal d’Henriette Dessaulles 1874/1880, 1971, p. 35.

Si le mauvais temps condamne à rester à la maison ou dans l’école, alors on joue au magasin, à l’assiette ou à la bouteille tournante, et l’on s’ingénie à donner les pénitences les plus drôles ou les plus accablantes pour libérer les objets mis en gage [...]. 1980, M. Doyon-Ferland, Jeux, rythmes et divertissements traditionnels, p. 123 (v. en outre une description du jeu à la p. 102).

II

(Avec idée de contenu). (Emploi critiqué). Assiette froide : plat général. composé d’un assortiment de viandes froides tranchées et de fromages, souvent agrémenté de crudités et de salades.

Rem.Connu en France, mais paraît y être moins courant que assiette anglaise. Voir Histoire.

III

Par anal.

1

Vieilli (Général. au pluriel). Fesse; arrière-train d’une personne.

Se casser (une) l’assiette, les assiettes : tomber sur le derrière.

 steak (sens III).

Trois jeunes [...] nous offrent un lift de 50 milles dans leur jeep qui n’a pas été réparée depuis le débarquement aux Philippines! On se fait sauter les assiettes!... 1950, G. Langlois, Sur le pouce ou Deux gars de Québec au Mexique, p. 32.

C’était tellement glissant que j’ai manqué me casser les assiettes. 1975 env., Saint-Georges (Beauce), dans Lorent 43.

2

Rural et région. Extrémité de la verge de l’étalon.

Rem.Attesté surtout en Abitibi–Témiscamingue et dans la partie sud-ouest du Québec; concurrencé par soucoupe et cap dans ces régions et ailleurs.

Histoire

IA1Depuis 1920; calque de l’anglais tea plate (v. OEDSuppl 1986, s.v. tea). 2Depuis 1930 (La Presse, 13 janvier, p. 24, assiettes à soupe ou à dîner); calque de l’anglais dinner plate (v. Webster 1986; OED, s.v. plate et dinner). 3Depuis 1930. Sans doute forme abrégée de assiette à pain et beurre (également bien attesté entre 1930 et 1950), lui-même calque de l’anglais bread-and-butter plate (v. Webster 1986, p. 270). B1Depuis 1920; calque de l’anglais pie plate (v. Webster 1986; OED, s.v. pie). 2Depuis 1972. CDepuis 1875. Héritage de France, si l’on considère que la locution jouer à l’assiette, faisant référence au même jeu, est relevée dans des parlers voisins, en Suisse romande (v. GPSR).

IIDepuis 1970 (Colpron1 147). Probablement calque de l’anglais cold plate (relevé dans un exemple de Gage 1984, s.v. plate : I ordered the cold plate); dénoncé par ailleurs comme tel dans les manuels correctifs (p. ex. Colpron2 9, LaurAngl 62, Multi 1988). C’est toutefois cold cuts « sliced assorted cold meats and cheeses » qui est le mot courant en anglais nord-américain (v. OED-Suppl 1972, s.v. cold, et Webster 1986). En français de France, assiette froide semble peu usité. Il est attesté dans LarGastr (s.v. assiette anglaise), mais il est absent des autres dictionnaires (p. ex. Robert 1985, Larousse 1987, Dnt 1988).

III1Depuis 1950. Sans doute héritage de France; cp. assiaette « postérieur » dans le parler anglo-normand de l’île de Guernesey (v. GarGuern3 224; v. aussi s.v. posterior, p. 136), emploi qui est à mettre en relation avec les sens anciens en français de « manière d’être assis », « lieu où l’on s’assoit » (v. Robert 1985, Huguet 1, 354b, FEW sĕdēre 11, 399b-400a). 2Depuis 1970; probablement d’après l’anglais plate; cp., dans les vocabulaires de l’anatomie et de la zoologie, le sens de « a platelike part, structure, or organ » (Random 1983; v. aussi WebsterW 1988 : « a thin layer, plate, or scale, as of bone or horny tissue »).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Assiette. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/assiette