Recherche avancée

ATTOQUER [atɔke]
v.

Rem.

Variante graphique : atoquer.

  

v. pron. Acadie Se placer (une partie du corps) de manière à prendre appui, s’appuyer.

S’attoquer sur, après, contre qqch.

La vieille dit à son fils : « Il [un visiteur] a beaucoup d’argent, Comment pourrait‑on faire Pour mettre la main dedans? Donnons‑lui une tasse, Ça fera notre affaire assurément. » Quand il a eu pris cette tasse, s’atoque sur le comtoué [= comptoir]. 1967, Miscouche (Île-du-Prince-Édouard), AFEUL, J.‑Cl. Dupont, ms. 6286 (chanson folkl.).

Tu t’attoques sus le peteau de téléphône... ou ben tu te promènes d’un bout à l’autre du chemin du roi, de la butte du moulin à la riviére à hache. Pis tu guettes. Ben décourage‑toi pas, ça va par [sic] tarzer [= tarder] que tu guetteras pus, parce que c’est les autres qui te guetteront. 1971, A. Maillet, La Sagouine, p. 17.

La Bessoune [= une Sœur] assise là, pour se mettre à genoux, avait yinque à se glisser un p’tit brin par l’en avant [du siège] et hoppe! la voilà à genoux. Pis pour se mettre plus à l’aise, a s’atoquait le tchu [= cul] contre le bord du siège; c’était pas éreintant pantoute. Pis pour se rassire, a l’avait yinque à se glisse le tchu dans le fond du banc et la voilà assise comme sur le trône à l’évêque. 1974, R. Brun, La Mariecomo, p. 49.

v. tr. Placer (qqch.) de manière à lui fournir un point d’appui, l’appuyer.

Attoquer un livre sur une planche.

 Étayer. (PoirierG, s.v. atoquer).

 Attoqué, attoquée adj. Qui est appuyé.

 Qui est rassasié. (GPFC, s.v. attoquer : « Usité chez les Acadiens »).

Histoire

Variante de accoter, par suite de la métathèse de [k] et de [t], héritée des parlers de la France d’oïl (où elle est attestée aussi sous la forme étoquer; v. p. ex. FEW accǔbĭtare 24, 89a et 91b). S’attoquer (depuis 1928, PoirAc 35) a été relevé en rouchi (v. HécRouchi3, s.v. atoquer); aussi en normand sous la forme s’étoquer (v. DelbNorm). Attoquer v. tr. « étayer » a été signalé dans les parlers du Nord et du Nord‑Est (v. HécRouchi3, s.v. atoquer et étoquer, VarlMeus, et MahCharm, s.v. atoké).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Attoquer. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/attoquer