Recherche avancée

RELISH [ʀəliʃ]
n. f.

Rem.

Variante graphique reliche.

  

Condiment fait de légumes (en partic. de concombres) finement hachés et confits dans du vinaigre.

2022, TLFQ, Relish [photo].

Un pot de relish.

Relish sucrée, rendue moins aigre par l’addition de sucre.

Mettre de la relish dans un hot-dog.

Un hot-dog, un hamburger relish moutarde, garni de relish et de moutarde. Relish au maïs, à base de grains de maïs.

« [...] Un hamburger et des patates frites, et un coke. » [...] « Relish, moutarde, oignons? » [...] « Euh... oui, pour apporter », dit-il. 1966, Cl. Mailly, Le cortège, p. 243.

L’automne, elle faisait ses cannages : fèves en gousses, carottes, blé d’Inde, betteraves, tomates, tout était mis en conserves avec art. Il y avait la période catchop vert et relish, et la période confitures et gelées. 1975, J.-P. Filion, Saint-André Avellin... le premier côté du monde, p. 225.

Il s’empara sans un soupir des deux barils de métal contenant la moutarde et le ketchup, reluqua l’immense pot de relish et son jumeau plein de cornichons qui exigeraient de lui un second voyage, et repartit d’un bon pas. 1992, L. Hamelin, Cowboy, p. 323.

Histoire

Depuis 1940 (La Presse, 9 février, p. 27 : patates, fruits et légumes, moutarde, relish); une première fois en 1889, au pluriel, sous la plume de l’écrivain français Jules Verne, dans un roman dont l’action se déroule au Canada (Famille-sans-nom, p. 210 : les saucières où tremblottaient des « relishs » de vingt espèces, les montagnes de légumes, mûris aux derniers jours de l’été indien). Emprunt de l’anglais (v. Random 1983 et Webster 1986).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Relish. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 16 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/relish