Recherche avancée

MITASSE [mitas] ou [mitɑs]
n. f.

  

VieilliSyn. de mitaine1 (sens I.1 et I.2).

2023, TLFQ, Mitasses [photo].

– Ti-Sandre : Pis comme ça, madame Larouche, vous voudriez qu’on vide votre tuyau de poêle? [...] J’veux ben moi, mais votre poêle chauffe, là. – Azelma : J’le sais. [...] J’ai fait’ des grosses mitasses avec des poches vides. Vous avez rien que la peine de prendre ça et pis vous vous brûlerez pas. 1954, Y. Thériault, Maria Chapdelaine, 18 novembre, p. 5 (radio).

Histoire

Depuis 1916 (BPFC 14/6, p. 285 : « grosses mitaines »). Héritage des parlers de France; cp. mitas « gros gants en peau de mouton; gants » en dauphinois et dans le parler des Cévennes, [mitos] « mitaines » dans les parlers du Massif central et dans celui des Cévennes (v. FEW mit- 62, 177a, et Almc 1373).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Mitasse2. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 15 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/mitasse-0