Recherche avancée

BÉCOSSE [bekɔs]
n. f.

Rem.

1. Généralement utilisé au pluriel : les bécosses. 2. On trouve aussi attestée une forme bacosse (GPFC), mais la prononciation avec [e] est générale depuis au moins le début du XXe siècle (FSPFC).

  

Fam.Cabinet d’aisances autrefois situé à l’extérieur, en retrait de la maison, et qu’on installe encore en milieu naturel (en forêt, à la campagne).

2014, TLFQ, Toilette sèche (« bécosse »), Parc du Bic, Rimouski [photo].

Aller, être aux bécosses. Sortir des bécosses. Le siège, la porte des bécosses. Où sont les bécosses?

SYN. très fam.chiottes.

 Par plaisant. Tout cabinet d’aisances, dans une maison, un édifice public, une école, etc.

Laver, nettoyer la (les) bécosse(s). Lire, fumer aux (dans les) bécosses.

 Iron., vieilliL’inspecteur, le boss, le chef des bécosses : celui qui veut tout contrôler, tout dominer (dans une famille, un groupe).

Chez les sauvages, chez les indigènes de tous les pays, dans nos maisons, dans les campagnes, bref partout [...], on cache bien soigneusement les bécosses, soit derrière les arbres, derrière les granges, derrière les maisons. Nos Houdistes, eux, ont pensé que les bécosses doivent être affichées aux endroits les plus achalandés et les plus en vue. Au lieu de les mettre dans des coins discrets, ils les ont mises devant les églises, au premier plan des monuments et des parcs publics. 1932, Le Goglu, Montréal, 12 février, p. 8.

On a grimpé vers la forêt, en montant, en montant toujours. Et on a découvert le spot organisé pour les voyageurs. Cap Bon Ami. Les deux bécosses aux portes arrachées, les murs remplis de noms gravés, d’insultes, de dates et d’adresses! ALBert s’est jeté dans une des deux bécosses en arrivant, comme de bien entendu. 1965, Cl. Jasmin, Pleure pas, Germaine, p. 109.

le « petit coin » de la reine Élizabeth fait l’objet d’un débat passionné pour la deuxième fois en moins d’un an [...]. Cette fois, c’est à Edmonton qu’on s’agite : Sa Gracieuse Majesté y inaugurera les Jeux du Commonwealth de 1978, et la Fédération internationale des Jeux du Commonwealth a insisté pour qu’on construise une « bécosse royale » de 5 x 10 mètres, au coût de 50 000 dollars, comportant deux salles de bain marquées « Lui » et « Elle » (pardon! « Elle » et « Lui »). 1976, L’Actualité, novembre, p. 84.

Pis, toujours, où c’est que t’es t’allé? On t’a cherché partout! T’étais pas dans la cour d’école, t’étais pas dans les bécosses non plus... J’ai même été voir au troisième si tu jouais pas à « Corridor sans issue », mais toutes les classes étaient vides... 1989, M. Tremblay, Le premier quartier de la lune, p. 191.

Histoire

Depuis 1857 (ANQM, gr. M.-A. Girard, 16 mars, p. 4 : un banc de bécosse). D’après l’anglais américain back-house « an outdoor toilet » (attesté lui-même depuis 1847, v. WebsterC 1988; v. aussi OED-Suppl 1972 et Craigie). Pour l’adaptation de back-house en bécosse, v. GendrPhon (passim).

Version du DHFQ 1998
Pour poursuivre votre exploration du mot bécosse, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Bécosse. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/becosse