Recherche avancée

ZIGONNEUX, ZIGONNEUSE ou  ZIGONEUX, ZIGONEUSE [ziɡɔnø, ziɡɔnøz]
n. et adj.

Rem.

Rare au féminin.

  

Fam.(Personne) qui zigonne.

– Tu m’impressionnes sais-tu, Jean Goupil... Viens donc dormir avec moi. – Non, Thérésa, je ne suis plus puceau, je t’achalerais. – S’il me plaît, à moi, que tu m’achales! – Pauvre chère grande, toi qui en as toujours un entre les jambes, un achalant, un zigonneux!... Non, plus de ça entre nous. 1972, J. Ferron, La chaise du maréchal ferrant, p. 149.

[...] chus un authentique moué... chus dans a lignée han?... Le boutte... le fin boutte dla lignée... le fin boutte de ste lignée dmalvats pis d’escogriffes qu’y ont arpenté lcontinent... ouais le fin boutte!... Fils de bûcheron... pis pas lfi d’un zigonneux de dmacolloque [= McCulloch, nom déposé d’une sorte de tronçonneuse] han... il fait le bruit d’une scie mécanique... mais lfi d’une grande hache!... 1976, J.-Cl. Germain, Un pays dont la devise est je m’oublie, p. 14.

n. m. (Spécial.). Mauvais joueur de violon.

L’âge d’or! Une gang de p’tits vieux qui retombent en enfance, qui ont d’la misère à tenir leu’ bol de thé parce qu’i’ tremblent trop, qui jouent au quatre-sept, qui boitent un quadrille joué par un zigonneux qui fausse à toutes les deux notes, qui jouent au bingo. 1981, B. B. Leblanc, Faut divorcer!, p. 45.

Fig., péjor.Manipulateur, tripoteur.

Des zigonneux d’élections.

 (Variante). Zigonneur n. m. (Dionne).

Histoire

Dérivé de zigonner et attesté depuis 1930 (GPFC : zigonneux n. m. « celui qui zigonne les chevaux »), le mot n’a pas été relevé comme tel ailleurs qu’au Canada. Cp. cependant cigogno « personne agaçante » en provençal et sigonio « homme lent, irrésolu » en bas-limousin (v. FEW cĭcōnia 2, 666a); cp. aussi gigoignou, ouse « qui travaille sans utilité » en bourguignon, et [dʒiɡuno] « personne inhabile » en auvergnat (v. FEW a. haut-all. gîga 16, 37a).

Version du DHFQ 1998
Pour poursuivre votre exploration du mot zigonneux, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Zigonneux, zigonneuse ou zigoneux, zigoneuse. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 23 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/zigonneux-zigonneuse-ou-zigoneux-zigoneuse