Recherche avancée

TREMPETTE [tʀɑ̃pɛt]
n. f.

1

(À la cabane à sucre). Morceau, tranche de pain que l’on trempe dans de l’eau d’érable bouillante qui commence à épaissir; mets composé de morceaux de pain ainsi trempés, parfois mélangés avec des œufs.

Manger, déguster de la, une trempette.

 Faire une, la trempette, faire trempette : déguster l’eau d’érable qui commence à épaissir en y trempant des morceaux de pain, ou une petite spatule de bois appelée palette.

 Eau d’érable épaissie par évaporation mais n’ayant pas encore atteint la concentration en sucre du sirop.

Boire de la trempette. Faire cuire des œufs dans de la trempette. Crêpes arrosées de trempette.

La chaudière lavée fut [...] remplie aux trois quarts de l’eau d’érable destinée à être transformée en sucre. [...] Au bout de quelques heures, Pierre Gagnon allant plonger dans la chaudière une écuelle de bois vint avec sa gaieté ordinaire la présenter à Jean Rivard, l’invitant à se faire une trempette, en y émiettant du pain, invitation que ce dernier se garda bien de refuser. 1862, A. Gérin-Lajoie, « Jean Rivard, le défricheur canadien », dans Les Soirées canadiennes, vol. 2, p. 128-129.

Oh! ici, tout près, perdue dans les bois, [...] il reconnaissait la cabane à sucre du père Legault. Il l’ouvrit [...] comme avec l’idée d’y surprendre dans les coins quelqu’ombre rajeunie de lui-même qui mangerait encore de la « trempette ». 1899, E. Choquette, Claude Paysan, p. 100-101.

Mais, la bonne odeur et la tiédeur de la cabane nous accueillaient et on était vite à table pour dévorer des omelettes au lard et des œufs cuits dans le sirop! Puis, pas besoin de vous parler du réduit ou de la trempette qu’on buvait à longs traits... 1948, É. Coderre, Rêveries de Jean Narrache, 30 mars, p. 4 (radio).

De là la vogue des parties de sucre. Plusieurs semaines durant, les citadins envahissent par centaines les magnifiques érablières des alentours de Montréal, Québec, Trois-Rivières ou Sherbrooke. [...] ils prennent d’assaut les cabanes rustiques qui deviennent bientôt saturées d’alcool et de sirop, de babillages et de chansons. Le soir, en sortant de là, on sera repu de trempette, d’œufs cuits dans le sucre brûlant, de sandwiches au jambon, de propos lestes. 1965, J.-Ch. Harvey, Des bois... des champs... des bêtes..., p. 23.

[...] la maîtresse d’école nous avait invités à former un grand cercle autour du chaudron plein de sève en ébullition et elle nous avait expliqué les différentes opérations conduisant à la fabrication du sucre du pays. Une première évaporation produisait un réduit légèrement sucré dans lequel nous avions fait une délicieuse trempette peu après notre arrivée. Ensuite, on obtenait le sirop; un prolongement de l’ébullition donnait de la tire qui se transformait en sucre à la fin du processus. 1981, L. Allard, Mademoiselle Hortense, p. 206.

Tranche de pain trempée dans de la crème, du lait, et recouverte de sucre d’érable, de cassonade ou de sucre blanc.

 beurrée.

 Fête de groupe au cours de laquelle on déguste de la trempette.

[...] la trempette annuelle aura lieu le vendredi 25 avril prochain. Le comité profite de l’occasion pour inviter tous ses membres et leurs amis et leur promet [...] qu’il y aura du plaisir. 1930, Le Devoir, Montréal, 12 avril, p. 11.

 (Variante suff.). VieilliTrempine n. f.

2

Sauce assaisonnée à base de mayonnaise, de crème sure, de fromage, de yogourt, dans laquelle on trempe des crudités, des craquelins que l’on consomme en hors-d’œuvre, comme collation; mets constitué de cette sauce et de ce qui l’accompagne.

2022, TLFQ, Trempette avec crudités [photo].

Trempette au yogourt, au fromage. Trempette aux fines herbes, à l’ail. Trempette de homard. Manger, préparer une trempette.

Dès le début de la partie, ralliez votre équipe autour des croustillants Mini chips de Christie et d’un alignement imposant de fromages à la crème fondus de Kraft. Vos amateurs ne tarderont pas à devenir les professionnels de la trempette grâce au fromage de marque Philadelphia [...] et aux trempettes à la crème de Kraft. 1980, Châtelaine, novembre, p. 129 (annonce).

Les entrées sont simples : salade César ($3.25), crudités avec trempette ($2.50), cœurs d’artichaut vinaigrette ($3.75) [...]. 1984, Clin d’œil, 13 août, p. 106.

Que faire avec du poisson, à part le cuire à la poêle? Des trempettes, des soupes, des mousses, des salades et plus encore. 1988, Protégez-vous, décembre, p. 35.

Pour diminuer les ravages de l’alcool [...], assurez-vous que le buffet soit prêt dès le début de la réception et que vos convives puissent y avoir accès facilement. [...] Réservez une place de choix aux aliments protéinés et renfermant du gras (eh oui!) comme le fromage, les viandes froides, les légumes accompagnés de trempettes à base d’un mélange de yogourt et de crème sure : ils ralentissent l’absorption de l’alcool par l’organisme. 1991, Coup de pouce, novembre, p. 15 (cahier des recettes).

 (En appos.).  Sauce trempette.

Sur la table française, les crudités sont très appréciées, toujours présentées avec goût, nature, ou avec une sauce trempette1979, J. Benoit, La cuisine canadienne, p. 11.

Histoire

1Depuis 1862. Découle du sens de « morceau de pain, de gâteau, etc., que l’on trempe dans un aliment liquide », attesté en français depuis 1611, mais aujourd’hui considéré comme vieux ou régional, sauf dans la locution faire trempette (aussi faire la trempette, relevé comme familier en français du début du XIXe s.) « tremper du pain dans un aliment liquide, du sucre dans une boisson (une liqueur) avant de les manger » (v. FEW tĕmpĕrare 131, 171a, GLLF, Hachette 1980 et Robert 1985). Trempine (depuis 1862; A. Gérin-Lajoie, « Jean Rivard, le défricheur canadien », dans Les Soirées canadiennes, vol. 2, p. 129) a été relevé dans les parlers de l’Ouest de la France au sens de « pain trempé dans du vin, du lait » (v. FEW id., 171b). 2Depuis 1963 (Les Économistes ménagères de l’Institut des arts culinaires, Recettes au fromage, p. 8 : trempette au fromage).

Version du DHFQ 1998
Pour poursuivre votre exploration du mot trempette, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Trempette. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 17 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/trempette