Recherche avancée

SYSTÈME [sistɛm]
n. m.

I

Le corps humain en tant que siège des fonctions physiologiques.

Nettoyer, purifier le système. Bon, mauvais pour le système.

SYN. organisme.

 Fam.Tomber sur le système (à qqn) : énerver, exaspérer (qqn).

Rem.En France, s’emploie pour désigner un ensemble d’organes ou de tissus de même nature, par exemple dans système nerveux, système osseux, ou encore pour désigner un ensemble d’organes qui participent à une même fonction, comme dans système respiratoire, système digestif; ces emplois sont également connus au Québec.

En attendant voici M. de Locheill, à qui, après Dieu, vous devez la vie. A la vue de son sauveur, qu’il n’avait pas encore distingué des autres assistants, il se fit une réaction dans tout le système du malade. Il entoura Arché de ses bras, et pressant ses lèvres sur sa joue, des larmes abondantes coulèrent de ses yeux. 1863, Ph. Aubert de Gaspé, Les anciens Canadiens, p. 83.

Bénoni pour se remettre de l’émotion nerveuse que lui avait causée son crime, sentit le besoin de se remonter le système avec quelque chose de chaud. 1898, H. Berthelot, Les mystères de Montréal, p. 94.

Il ne mangeait qu’avec dégoût et sa digestion était tellement pénible qu’elle affectait tout son système, l’énergie et même le goût du travail semblaient vouloir l’abandonner. 1901, Le Soleil, Québec, 18 janvier, p. 7.

Viens faire un tour demain, Nastasie, rapport que je veux pas y aller quand Médée est là, y me tombe su le système ton Médée. 1952, J. Bernier, Je vous ai tant aimé, 18 juin, p. 5 (radio).

Ah c’est dur sus l’système les grandes chaleurs, pis avec les grandes mers qui s’en viennent. 1981, M. Laberge, C’était avant la guerre à l’Anse à Gilles, p. 80.

II
1

Appareillage, dispositif, réseau composé d’un ensemble d’éléments concourant à assurer une fonction déterminée.

Système de chauffage ( calorifère). Système d’air climatisé, de climatisation. Système électrique. Installer un système d’alarme sur sa voiture. Système d’aqueduc(s), d’égouts.

Rem.En France, on parlera du chauffage, de la climatisation, de l’installation d’une alarme, des installations électriques, d’un réseau de canalisations ou d’égouts. Le mot système peut cependant s’employer dans les mêmes contextes qu’au Québec, mais les dictionnaires attestent peu ces emplois (voir Histoire).

[Cet édifice] est chauffé au moyen de poëles de M. Smolensky, qui sont une modification du système russe de chauffage. On se flatte que, lorsque les murs seront devenus tout-à-fait secs, ce système réussira, parfaitement, et la chaleur qu’il répand dans les corridors et les chambres est d’une température agréable, et à l’abri de la sècheresse produite par les poëles ordinaires; l’économie de ce système de chauffage est fort vanté [sic]; l’expérience seule en prouvera le mérite. 1848, « Rapport des commissaires des travaux publics pour l’année 1847 », Appendice N, dans Journaux de l’Assemblée législative de la province du Canada, vol. 7, Session 1848.

Les divers appartements du second étage peuvent, au besoin, se convertir en un seul, et servir aux exercices publics : le troisième est destiné aux dortoirs. On y a établi un système de chauffage à la vapeur avec radiateurs qui fonctionne très bien. 1859, L’Abeille, Petit Séminaire de Québec, 27 octobre, p. 2, col. 2.

Plus que jamais auparavant dans l’histoire du chauffage des maisons, ce problème est sérieusement étudié par le propriétaire et par le locataire. De sorte qu’il est absolument nécessaire que l’entrepreneur qui installe le système de chauffage connaisse parfaitement ce sujet pour préparer intelligemment des estimés, un plan et voir à l’installation des systèmes à air chaud. 1919, Le Prix courant, Montréal, 15 août, p. 6.

Ils entrèrent dans le bar désert. La fraîcheur crue du système de climatisation glaça leurs vêtements. 1989, Y. Beauchemin, Juliette Pomerleau, p. 19.

Je n’ai pas de philosophie; tout ce que je propose de faire, c’est de construire un réseau d’aqueducs, un système d’égouts, rendre les rues carrossables, aménager des parcs, tout en exerçant une surveillance buDGétaire sévère. 1989, G. Filion, Fais ce que peux, p. 355.

Elle a été chez Ogilvy pour s’acheter un humidificateur parce que le système de chauffage abîme son visage. C’était trop cher. Elle s’est contentée d’une petite crème hydratante. 1990, R. Ducharme, Dévadé, p. 68.

Les acériculteurs font face à un problème de taille : les écureuils [titre]. [...] À chaque automne, ce petit rongeur s’amuse à taillader les tuyaux de plastique servant à amener l’eau d’érable à la cabane à sucre. [...] Environ 75 % des 10 414 érablières de la province fonctionnent avec un système de tubulure [...]. [...] Certains producteurs se sont équipés d’un système d’alarme. Le bruit des sirènes ferait fuir l’animal. 1993, Le Journal de Québec, 22 avril, p. 50.

2

Système de son : ensemble des appareils qui assurent la sonorisation d’un spectacle, d’un lieu; syn. cour. de chaîne stéréo.

2023, TLFQ, Système de son [photo].

 Système vidéo : ensemble des appareils comprenant entre autres un magnétoscope, qui permettent l’enregistrement et la reproduction d’images et de sons.

La Troupe de Théâtre L’Anticon présente La Chose [...] film 16 MM couleurs cinémascope incorporé à la pièce, système de son extraordinaire. 1970, Le Nouvelliste, Trois-Rivières, 23 mai, p. 3 (annonce).

J’ai ouvert mon système de son et j’ai mis un disque pas trop fort juste pour le background... 1982, J.-P. Filion, À mes ordres, mon colonel!, p. 81.

Contrairement à certaines craintes qu’on aurait pu avoir vis-à-vis de l’envahissement des systèmes vidéo et de la télé payante, le nombre global de spectateurs au cinéma continue d’augmenter d’une année à l’autre [...]. 1984, Ticket, février, p. 53.

Il s’amusait pourtant beaucoup avec ses jouets, allait patiner au parc avec Gaston presque tous les après-midi [...] et regardait un nombre incalculable de films sur le système vidéo tout neuf de sa mère. 1986, M. Tremblay, Le cœur découvert, p. 317.

Les décibels se battent pour sortir de l’auto. J’aime un système de son qui crache bien épais. 1990, J. Bélanger, Alexandra Wong, p. 42.

III
1

Façon de faire, procédure; organisation, méthode.

Travailler, fonctionner encore sur l’ancien système. Manquer de système. Un bon système de travail.

Hélas! l’autre jour encore, en ouvrant un journal de Montréal, je trouve, dès la première colonne de la première page, l’affreux « système » répété trois fois dans un petit entrefilet de six lignes [...] : Nouveau système. – Nous appelons l’attention du public sur le nouveau systéme [sic] adopté par la maison si bien connue de... qui a renoncé à l’ancien système de vendre à crédit et offre aujourd’hui de grands avantages à ceux qui achètent au comptant. [...] Vous ne connaissez vraiment pas un autre mot que celui-là pour exprimer ce que vous voulez dire? L’idée de « mode de paiement » ne vous vient pas? Mais non : dans ce pays-ci tout est « système ». C’est le mot général dont on se sert pour exprimer n’importe quoi. 1888, A. Buies, Anglicismes et canadianismes, p. 95-96.

Voulez-vous nous dire quel système est suivi, M. Lambert, à partir du moment où les charretiers se rendent à la pesée [...]? 1920, Le Nouvelliste, Trois-Rivières, 2 novembre, p. 5.

– Nézyme : Moé je crois ben que si vous preniez un bon coup de gin, avant de vous coucher, ça agirait sur vous et ça vous forcerait à vous lever à bonne heure. – Le jeune homme : J’ai déjà essayé ce système-là et je ne me suis réveillé qu’au bout de trois jours. 1920, La Patrie, Montréal, 15 mai, p. 13 (chron. humor.).

2

(Spécial., dans le voc. des sports). Technique de jeu, plan d’action mis au point au sein d’une équipe sportive.

Le Canadien [...] serait sûrement sorti victorieux si les visiteurs n’avaient pas eu recours à leur jeu défensif. En plusieurs circonstances nous avons vu trois et quatre joueurs à l’intérieur de la zone de défense et avec un système semblable il était quasi-impossible au Bleu-Blanc-Rouge de s’approcher des buts de Worters [...]. 1930, Le Devoir, Montréal, 15 décembre, p. 7.

Une semaine après sa fameuse dispute verbale avec Guy Lafleur, Claude Ruel avait tout oublié et reprêchait encore sa belle philosophie « du système ». Ce même système des Canadiens qui leur a permis samedi soir de réduire sous silence la ligne offensive de l’heure dans la Ligue nationale de hockey [...]. 1979, Le Soleil, Québec, 19 novembre, p. C2.

IV

Structure administrative, ensemble des pratiques, des dispositions légales d’une institution, d’un régime.

Système de santé, de sécurité sociale, d’assurance maladie. Système scolaire, juridique.

SYN. (pour plusieurs de ces emplois) régime.

Rem.Dans ce sens, l’usage québécois se distingue de l’usage français surtout par la très grande fréquence d’emploi du mot au Québec (voir Histoire).

Dans une société évoluée et respectueuse de nombreuses valeurs, le système juridique ne peut être simple. Et il y a plusieurs façons de concilier des valeurs. 1986, S. Ménard, dans D. Saint-Laurent, Principes de droit constitutionnel et pénal, p. [XI].

Ce sont surtout les communautés religieuses du Québec, notamment celles de femmes, qui sont les principales artisanes du système d’éducation dans les paroisses canadiennes-françaises de la Nouvelle-Angleterre. 1990, Y. Roby, Les Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre (1776-1930), p. 124.

La déconfessionnalisation du système scolaire québécois : encore loin de la coupe aux lèvres! [titre]. [...] Quant à l’instauration d’un véritable système scolaire non-confessionnel et pleinement respectueux du pluralisme de la société québécoise, elle requerrait deux conditions qui sont encore loin d’être réunies [...]. 1990, Le Soleil, Québec, 18 octobre, p. A15.

Vous souvenez-vous de la commission parlementaire qui s’était penchée, il y a deux ans, sur le financement du système de santé? Le ministre [...] était catégorique : le Québec n’avait plus les moyens de se payer des soins universels et gratuits. Il fallait couper ou trouver d’autres sources de financement. 1994, Le Soleil, Québec, 12 février, p. A16.

Histoire

La grande fréquence d’emploi du mot système en français québécois s’explique par l’influence de l’anglais system qui connaît de nombreuses applications qui ont passé dans le français du Québec. Si les sens répertoriés dans les dictionnaires français paraissent souvent correspondre à l’usage québécois, les domaines d’emploi du mot en France sont plus restreints qu’au Québec et le mot lui-même y est beaucoup moins usité; d’autres appellations (appareil, dispositif, installation, réseau, méthode, régime) entrent davantage en concurrence avec système. Cette influence de l’anglais se vérifie notamment par le fait qu’on trouve une correspondance régulière entre les dénominations du français québécois et celles de l’anglais.

IDepuis 1863. Probablement d’après l’anglais system « the animal body as an organized whole; the organism in relation to its vital processes or functions » (OED; v. aussi Webster 1986). Une origine française n’est toutefois pas exclue si l’on prend en compte les définitions qu’ont données du mot système certains spécialistes de la langue populaire ou argotique, soit « l’ensemble des fonctions du corps humain » (DelvArg 1883), « le corps » (FrVerte), « tempérament, santé, corps » (BauchePop1), « complexion individuelle » (SainPar 471-472); cp. encore le sens de « constitution, complexion » relevé en Anjou (v. VerrAnj). Par ailleurs, à la lumière de ces sources, l’emploi de système dans certaines expressions populaires ou familières, que les lexicographes expliquent généralement par une allusion au système nerveux (v. RobHist, TLF), pourrait peut-être se comprendre dans un sens large, celui d’« organisme ». Cp. des expressions comme courir, porter, taper sur le système (à qqn) « énerver, exaspérer (qqn) » en français actuel, auxquelles s’ajoute tomber sur le système (à qqn) (depuis 1952) en français québécois, ou encore d’autres, sorties de l’usage en France, comme se faire sauter le système « se tirer une balle dans la tête », s’en faire péter le système « faire, entreprendre une besogne au-dessus de ses forces » (v. RigPar, FrVerte).

II1Depuis 1848. D’après l’anglais system, attesté notamment dans heating system, air-conditioning system, electrical system, alarm system, sewer system, water system (v. entre autres DTG 1977, s.v. system). RobHist mentionne cependant qu’en français système désigne couramment un appareil plus ou moins complexe ou un dispositif formé par une réunion d’éléments analogues (v. aussi TLF et Larousse 1982). D’ailleurs, les appellations système de chauffage, système d’air climatisé, système de climatisation, système électrique et système d’alarme sont aussi bien attestées dans la presse française que dans la presse québécoise (v. Eurêka), mais elles sont peu répertoriées dans les dictionnaires (v. cependant Larousse 1982, s.v. chauffage, où la légende Différents systèmes de chaffage figure en regard d’une illustration; v. aussi systèmes électriques dans Robert, depuis 1953). 2Depuis 1970. D’après l’anglais sound system et video system. Robert 1985 relève système vidéo, mais dans un sens plus large (« système vidéo, permettant la transmission à distance du son et de l’image »).

III1Depuis 1888. D’après l’anglais system « an established way of doing something; method; procedure » (WebsterW 1988); v. aussi Harrap 1985, « méthode (de travail) », notamment dans to lack system « manquer de méthode, d’organisation », to work without system « travailler sans méthode » (v. encore OED et Random 1983). En France, on emploie aussi système, mais dans un sens plus général, pour signifier un « ensemble coordonné de pratiques tendant à obtenir un résultat » (Robert 1985; v. aussi TLF et Larousse 1987). 2Depuis 1930. D’après l’anglais system « an organized scheme or plan of action, esp[ecially] one of a complex or comprehensive kind » (OED).

IVDepuis 1888 (BuiesAngl 96 : le « système » du jury, pour « l’institution » du jury). D’après l’anglais system attesté notamment dans school system, health system, social security system, legal ou judicial system. Cependant Larousse 1982 illustre le sens d’« ensemble de procédés, de pratiques organisées ou institutionnalisées, destinés à assurer une fonction définie » par, entre autres, les locutions système d’éducation, de défense, de santé; Robert 1985 définit système par « ensemble de pratiques, de méthodes et d’institutions formant à la fois une construction théorique et une méthode pratique » et donne, à titre d’exemples, système de législation, d’éducation, d’enseignement.

Dernière révision : septembre 2020
Trésor de la langue française au Québec. (2020). Système. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/systeme