Recherche avancée

SONGÉ, SONGÉE [sɔ̃ʒe]
adj.

1

(En parlant d’une expression de la pensée, d’une production artistique). Plais., iron. ou fam. Réfléchi, intelligent, sensé.

Texte songé. Parole, décision, stratégie songée. Questions, réponses, opinions songées. Hypothèse, théorie songée. Œuvre, phrase, publicité, chanson songée. Dire des choses songées. C’est songé! Faire songé.

 Par ext. Astucieux, ingénieux, bien pensé.

Un sport songé.

« On dit que vous aimez les femmes... Les Québécoises...? » […] « J’aime toutes les femmes... les Québécoises, en plus, me font rire ». Fin. L’hôte est surpris, cherche ses mots. Il y a des personnages à qui il faut poser des questions plus « songées », comme dit Meunier. Pas nécessairement sur l’être et le néant, mais assez pour en sortir plus que des monosyllabes. 1988, D. Lemay, La Presse, Montréal, 5 juin, p. E1.

Quelques réflexions « songées » [titre] Peu importe le genre de personnes avec qui vous traitez, vous pouvez toujours être sûr d’une chose : tout le monde aime à être traité avec courtoisie. Que la personne soit vieille ou jeune, homme ou femme, gaie ou triste, riche ou pauvre, la courtoisie de votre part attire généralement une réaction favorable. 1989, L’Œil régional, Belœil, 4 juin, p. 28.

Rue Choquette, Haute-Ville, bungalow, 3 c. c. [chambres à coucher] bois franc, 2 s. [salles de] bains. Son aménagement intérieur est songé et pratique. Venez y jeter un coup d’œil. 1992, La Voix de l’Est, Granby, 11 juillet, p. 46 (annonce).

Les Italiens pratiquent un soccer très songé. Très savant. Tactique. Sont beaux à regarder aller. Font circuler le ballon très vite, par petites passes incisives. De la dentelle. Les Italiens pensent que le soccer est un art. 1994, P. Foglia, La Presse, Montréal, 19 juin, sports, p. 5.

L’histoire est un invraisemblable mélange de terrorisme (les méchants Asiatiques tentent de s’en prendre à la terre américaine) et de vampirisme industriel (les méchants Asiatiques copient la griffe américaine – running shoes, jeans, etc.). [...] Mais là où le bât blesse vraiment, c’est dans la volonté du réalisateur […] de faire « songé » – au moyen d’effets de caméra mal à propos – là où il n’y a en fait que du bing‑bang. Please! 1998, S. Sarfati, La Presse, Montréal, 27 décembre, p. B3.

[Ce véhicule] est un excellent compromis pour les personnes à la recherche d’un tout-terrain robuste en forêt et à l’aise sur la grand-route. De plus, ses dimensions « songées » lui permettent d’être tout de même utilisable en ville, même si son gabarit et une visibilité arrière assez incertaine rendent les manœuvres de stationnement quelque peu délicates en certaines circonstances. 1998, J. Duval et D. Duquet, Le guide de l’auto 99, p. 217.

Fernand avait tenu à faire visiter sa boutique de fond en comble au premier ministre, qui avait ravi le quincaillier par la pertinence de ses questions sur son commerce. (« Des questions songées, comme seule une grosse bolle peut en poser », avait-il déclaré par la suite.) Charles les suivait pas à pas, un peu en retrait, buvant les paroles de l’homme d’État. 2004, Y. Beauchemin, Charles le téméraire, t. 1, p. 452.

Le jardin était entouré d’une clôture opaque, sans doute pour protéger l’ancienne vedette de la curiosité outremontaise. Il était aménagé de manière intensément songée, comme si la position de chaque brin d’herbe avait été planifiée. 2009, É. Paré, Sonate en fou mineur, p. 177.

« Il y en a qui paient 80 $ le bouquet, et d’autres qui achètent uniquement une rose à 8 $ », souligne [un fleuriste] avant de mentionner que jusqu’à midi, il accueille des gens qui ont longuement réfléchi au type de bouquet qu’ils souhaitent offrir. « C’est songé leur affaire. Ils mettent le paquet », dit‑il. 2012, Le Nouvelliste, Trois-Rivières, 15 février, p. 14.

Vous serez charmé par sa voix prenante, attirante et mélodieuse, ses paroles de chanson songées et subtiles issues de son vécu, de ses tripes, de ses arrangements musicaux magnifiques et agréables à entendre […]. Les billets sont en vente au coût de 25 $. 2022, L’Éveil, Saint-Eustache, 5 octobre, p. 22.

Rare (En emploi nominal).

Après, attends, je ne me souviens plus si j’ai commencé par la glu, ou par l’encre, que veux-tu je suis une amateure, mon œuvre n’a pas encore le songé de vous autres, les vrais, les pros, les purs [...]. 1993, M. Proulx, Homme invisible à la fenêtre, p. 198.

2

(En parlant de qqn). Plais., iron. ou fam. Réfléchi, intelligent, sage, raisonnable.

Une personne très songée. Une femme, une fille songée. Un homme, un gars songé. Un écrivain songé.

 bright.

[Une artiste] n’a pas l’air d’une chanteuse « à texte » comme certains la décrivent. Parolière de l’instantané, la jeune dame ne fait pas la songée, celle qui plonge tête première dans les derniers bouquins de l’avant-garde poétique. 1990, A. Brunet, La Presse, Montréal, 17 novembre, p. D18.

L’important, poursuit-il [un chanteur], c’est de s’amuser là-dedans parce que, quand on se prend trop au sérieux, on se perd. J’ai été étiqueté longtemps comme quelqu’un de songé, qui pensait beaucoup, qui était bien introverti mais j’ai aussi un côté plus léger […] qui veut sortir et je pense qu’avec cet album-là, je me suis permis de m’amuser un peu plus qu’avec les autres albums. 2002, La Tribune, Sherbrooke, 24 juillet, p. D2.

Passionnée, songée et chaleureuse [titre] Mtl, 59 ans, à l’écoute, capable de drôleries et d’humour, cherche à rencontrer F, ayant affinités et traits de caractère semblables, pour s’écrire d’abord et se rencontrer ensuite. 2009, Le Devoir, 21 mars, p. D4 (annonce).

Toute ma vie, j’ai attendu que la sagesse vienne; je croyais qu’en vieillissant je deviendrais plus songée et plus mature. Ce n’est pas du tout le cas! Je suis comme avant, la même jeune femme un peu folle et immature! 2009, I. Curadeau, Dans ma peau, p. [167].

[Un entraîneur de hockey] a roulé sa bosse […]. Quand on parle d’un gars qui a fait des sacrifices et qui a fait ses classes, il en est un parfait exemple. Son cheminement est extraordinaire. C’est un être très intelligent et très songé. 2011, Le Journal de Montréal, 24 juillet, p. 69.

Francesco était ému comme il ne l’avait jamais été. Comment cette jeune femme qui ne le connaissait ni d’Ève ni d’Adam, à qui il n’avait rien dit de sa vie, pouvait-elle savoir toutes ces choses intimes sur lui? […] Josette pensait : « Elle est songée, la jeune! » 2013, M. Fisher, La coiffeuse de Dieu, p. 116.

Histoire

1Depuis 1988. Création de l’auteur et acteur Claude Meunier, qui l’a employée pour la première fois en 1988 dans une publicité à saveur humoristique pour une grande compagnie de boissons gazeuses. Dans cette publicité, le personnage de Cl. Meunier demande à un chanteur (également interprété par Meunier) où celui-ci puise son inspiration pour l’écriture de ses textes (Comment tu fais pour écrire des paroles si, euh, songées, t’sé?), ce à quoi ce chanteur répond que sa poésie prend sa source dans la bouteille de boisson gazeuse en question (YouTube, Claude Meunier Pepsi 1988, vidéo mise en ligne sur la chaîne S. Requin le 6 mars 2009, et consultée en juin 2023). Dérivé du verbe songer, auquel on a associé le sémantisme de l’adjectif réfléchi (« pensé, dit ou fait après réflexion »; v. RobHist, s.v. réfléchir), issu du verbe réfléchir. 2Depuis 1990 (P. Foglia, dans La Presse, Montréal, 22 mars, p. A5 : la plus « songée » de nos nouilles sportives radiophoniques a traité la chose avec à peu près le même mépris), par extension du sens précédent.

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : juin 2023
Pour poursuivre votre exploration du mot songé, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Songé, songée. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/songe-songee