Recherche avancée

SKIDOO [skidu]
interj.

Rem.

Variante graphique : (plus rarement) skidou.

  

Vieilli (Pour presser ou chasser qqn, ou pour évoquer un départ rapide). Allez, ouste! Va‑t’en! Allons-nous‑en! Allez-vous‑en!

Rem.Interjection qui a été très en vogue dans la première moitié du XXe siècle.

Désirant faire valoir la beauté du langage canadien j’ai consacré deux jours et deux nuits à faire un dictionnaire de notre admirable parler canadien, tel qu’il sera plus tard chez nos rejetons. […] Lorsque quelqu’un s’écrasera un doigt on ne criera pas « ayoil » ou ben « au s’cours » on dira tout simplement « stung », ou bien « skidoo ». 1909, Le Canard, Montréal, 19 septembre, p. 3.

C’était plus une fête nationale c’était un « bargain day » comme on dit en latin. Alors, quand les Canayens se sont aperçu [sic] que ça tournait mal, ils ont fait ni une ni deux : « Skidoo! » 1916, La Presse, 24 juin, p. 6 (chron. humor.).

– Vous allez vous en v’nir à la maison, disait-elle, ou ben j’vas vous envoyer chercher par vot’père. – Mais oiyons, m’mouan, on peut ben rester encore un peu; y est pas si tard! – Non, j’dis qu’y est assez tard. Skidou à la maison! 1931, Le Goglu, Montréal, 27 mars, p. 7.

Quand le père Éternel a voulu faire déménager le défunt père Adam de son logement, il lui a simplement dit en lui montrant la porte : « Adam, skidoo », et le défunt a tout de suite téléphoné au déménageur de pianos, sans passer de remarques. 1937, A. Bourgeois, Voyage autour du monde de Joson et Josette, 19 septembre, p. 3 (radio).

La bague tombe à terre. [...] La souris poigne la bague et puis skidoo! Dans les trous, elle était bien plus vite que lui. Lui, le rat, il passait serré là‑dedans un peu. 1959, Sainte-Jeanne-d’Arc (Drummond), AFEUL, C. Laforte 751.

(Variante). Rare Skidoo 23, 23 skidoo.

Rem.Parfois écrit en toutes lettres : vingt-trois skidoo.

– « Non, la serrure avait été « abîmée », sans doute par des coups de marteau, et la combinaison qu’on me donnait n’était pas exacte. » [/] – Peut-être y avait-il un mot, fait observer un auditeur d’une intelligible voix, Skidoo 23, par exemple ». (Rires). 1906, La Presse, Montréal, 18 octobre, p. 12.

Fleury, chanteur comique au Ouimetoscope poussant le cri populaire « Skidoo, 23 »[.] 1908, Le passe-temps, Montréal, vol. 14, no 359, p. 579 (légende d’une photo).

Les rédacteurs sportifs de nos grands confrères ont fait le silence complet sur la soirée de Cabana au Monument National. Ce silence « voulu » a été d’or sur ce grand fiasco. […] Cabana Fiasco est parti en tournée, emportant avec lui le triste souvenir de sa soirée du « 23 skidoo ». 1918, Le Canard, Montréal, 2 juin, p. 3.

Au moment de se quitter, la bobby‑sox, se tortillant les hanches avec la grâce d’une chenille tronçonnée, secoua en guise d’adieu la jelly-chain de son Don-Juan pour demander : « Right‑o pour voutianner [= danser le voutian] demain? [/] – Vingt-trois, skidoo! » fut la réponse immédiate de son polichinelle. 1947, La Patrie, Montréal, 4 mai, p. 24.

(Comme sobriquet).

La course pour la coupe Hough fut gagnée par le Jay, de M. J. R. W. Papineau. Les autres concurrents étaient : Skidoo, Yosan, Zémila, Tousam et Moose. 1906, Le Canada, Montréal, 18 juin, p. 6.

Moé, je m’appelle Skidoo, c’qui veut dire ‘sauve-toé’. Oh! mais j’ai pas peur. 1907, Texan, Skidoo Jykello ou Le fils à son poupa, dans L. Mailhot et D.‑M. Montpetit, Monologues québécois 1890‑1980, 1980, p. 69.

Raymond « Skidou » Houle a promis aux directeurs du club de ski Redskins qu’une forte délégation de skieurs de la région de Victoriaville prendront part au grand combiné alpin invitation qui sera disputé au Lac Beauport dimanche le 17 janvier prochain. 1960, Le Soleil, Québec, 9 janvier, p. 28.

Histoire

Depuis 1909, mais dès 1906 comme sobriquet et dans la variante skidoo 23. De l’anglais américain to skid(d)oo « to go away » (v. WentwSlang3, de même que Mathews et OED‑Suppl 1986, qui relèvent l’emploi avec la marque ‘slang’; v. aussi Webster 1993, qui le donne sans marque), mot d’origine incertaine (v. OED (en ligne) 2023‑06, s.v. skidoo (v.), 2023‑05). En anglais, skidoo s’inscrit cependant dans un paradigme de mots de même sens et de forme similaire (p. ex. skedaddle, skadoodle, scoot, scat, etc.) (Stern, p. 22). 23 skidoo, depuis 1906. Emprunt à l’anglais américain (v. OED (en ligne) 2023‑06, s.v. skidoo v.; WentwSlang3). La date de première attestation de 23 skidoo en anglais varie selon les sources (1905, selon OED (en ligne) 2023‑05; 1903, selon Merriam-Webster (en ligne) 2023‑05). Quoi qu’il en soit, au début du XXe siècle, cette expression est apparue sur des épinglettes et s’est rapidement répandue aux États-Unis (Stern 2011, p. 24), atteignant un sommet de popularité en 1906 (ibid., p. 1). Twenty-three apparaît seul avec différentes significations en lien avec l’idée de « partir rapidement » ou de « quitter un lieu ou qqn » dans la presse écrite américaine dès 1899 (The Morning Herald, Lexington (Kentucky), 17 mars 1899 : For some time past there has been going the round of the men about town the slang phrase “Twenty‑three.” The meaning attached to it is to “move on,” “get out,” “goody‑bye, glad you are gone,” “your move” and so on.) (cité dans Stern, p. 14.). L’origine de l’expression n’est pas certaine, mais l’hypothèse la plus convaincante est qu’elle pourrait avoir servi de code dans le monde interlope qui évoluait autour des hippodromes à la fin du XIXe siècle (Stern, p. 21). L’expression se serait ensuite répandue aux États-Unis par l’entremise des employés et habitués des hippodromes, si l’on se fie aux milieux et aux contextes où cette expression a été relevée en premier (Stern, p. 17). Ainsi, contrairement à ce qu’affirment certains ouvrages de référence (v. OED (en ligne), s.v. twenty‑three, 2023‑05), l’expression twenty‑three ne serait pas qu’une ellipse de l’expression 23 skidoo. Les deux expressions 23 et skidoo auraient évolué séparément avant d’être utilisées conjointement, possiblement sous la plume du dessinateur américain Tad Dorgan (American Speech, vol. 4, no 6, p. 430).

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : juin 2023
Pour poursuivre votre exploration du mot skidoo, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Skidoo1. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 25 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/skidoo