Recherche avancée

Q-TIP [kjutip]
n. m.

Rem.

1. Toujours écrit avec un Q majuscule et tantôt avec un T majuscule, tantôt avec un t minuscule. 2. Aussi prononcé [kjutips], tant au pluriel qu’au singulier.

  

Bâtonnet dont les extrémités sont recouvertes de ouate, conçu spécialement pour nettoyer les oreilles.

2022, TLFQ, Cotons-tiges (« Q-tips ») [photo].

Rem. On dit aussi coton-tige, comme en France, surtout dans la langue soignée.

Y a une scène qui s’promène dans tête de Clotilde : est après rouvrir une boîte de Q-tips, une neuve, a vient tout juste d’ôter le cellophane dessus, pis dedans, a trouve toutes les ouates tachées de sang, c’est écœurant, du sang encore morveux, de la gélatine rouge, avec une senteur de tripes à l’air... 1973, J.-M. Poupart, Chère Touffe, c’est plein plein de fautes dans ta lettre d’amour, p. 252-253.

Histoire

Depuis 1973. Du nom d’une marque déposée d’origine anglaise (v. WebsterW 1988, s.v. Q-Tip).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Q-tip. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/q-tip