Recherche avancée

POURRIEL [puʀjɛl]
n. m.

  

Courriel non sollicité ou indésirable qui constitue généralement de la publicité de masse et qui, dès sa réception, est le plus souvent supprimé (de façon manuelle par l’usager ou de façon automatique par le logiciel de courriel qui le détecte comme tel).

Auteur, expéditeur de pourriels. Cible, victime de pourriels. Lutte au, contre le pourriel. Recevoir, envoyer des pourriels. Être inondé de pourriels.

Rem.Ce terme d’origine québécoise est aussi connu dans le reste de la francophonie (voir Histoire).

Dénoncés de toutes parts, ces pros du marketing bas de gamme ont mis au point des trucs de plus en plus efficaces pour maquiller leurs activités. À preuve, le pourriel (courrier poubelle) distribué massivement il y a quelques mois par […] une agence de rencontre virtuelle québécoise qui essayait de faire croire qu’une certaine Julia s’était trompée d’adresse. 1999, Le Devoir, Montréal, 15 février, p. B4.

Je sais que vous en recevez aussi, et même les dames, je parle de ces pourriels sur Internet qui proposent des étirements de pénis. Je n’y faisais plus attention, mais une nouvelle pub vient d’apparaître qui me trouble, elle dit ceci : « faites-vous allonger le pénis de trois pouces pour Noël. » Pourquoi Noël? C’est dans moins de trois semaines. Me semble que c’est le genre de chose qu’on ne fait pas dans la précipitation. 2003, P. Foglia, La Presse, Montréal, 4 décembre, p. A5.

Pour se sainement divertir sans crainte de briser son linge ou de contracter des particules subatomiques délétères, il n’y a rien de tel que l’écoute attentive d’une bonne tribune téléphonique radiodiffusée. Ou plutôt, si : il y a la lecture de ces épisodiques pourriels portant sur une colossale somme d’argent planquée quelque part en Afrique et dont on vous invite à être le manutentionnaire moyennant la communication de vos coordonnées bancaires. 2005, J. Dion, Le Devoir, Montréal, 10 mai, p. B6.

Bien malin ou plutôt extrêmement chanceux celui qui n’a pas déjà reçu un pourriel dans la boîte de réception de sa messagerie électronique. Mais aujourd’hui, même les téléphones cellulaires ne sont plus à l’abri de ces fameux pourriels. 2012, L’Hebdo Journal, Cap-de-la-Madeleine, 4 juillet, p. 3.

Pour avoir travaillé plusieurs années au Salon de l’Auto, qui se déroule annuellement au Palais des congrès, je comprends la tâche ardue que représentent ces quarts de travail de dix heures où notre seule fonction décorative sert d’appât pour qu’on inscrive des gens dans des « concours » qui permettent en réalité aux entreprises de collecter leurs données pour ensuite les bombarder de pourriels. 2015, K. Saphan, La Presse, Montréal, 10 juin, p. A21.

Si vous avez plusieurs appareils électroniques (ordi, cellulaire, portable, tablette) et désirez pouvoir gérer vos courriels à travers toutes ces plateformes sans avoir à continuellement effacer ou recopier les messages d’un appareil à l’autre, privilégiez le mode IMAP (plutôt que POP) et confiez la gestion de vos courriels à un service payant et sécurisé […]. Vos courriels seront synchronisés, filtrés (moins de pourriels) et l’espace amplement suffisant pour longtemps. 2021, N. Lachance, Bien planifier sa présence Web sans se faire piéger, p. 44.

Vous devez répondre à une offre d’emploi par courriel? Assurez-vous de retenir l’attention en adoptant les pratiques suivantes : Utilisez une adresse professionnelle […]. Rédigez un objet explicite […]. Soignez l’écriture […]. […] Enfin, consultez régulièrement vos courriels – et vos pourriels – afin de pouvoir rapidement donner suite à toute réponse éventuelle. 2022, Les versants du Mont-Bruno, Saint-Bruno-de-Montarville, 1er juin, p. 26.

 Anti(-)pourriel adj. Qui s’oppose à l’envoi de pourriels; qui lutte, qui protège contre les pourriels.

Une politique, une loi antipourriel. Un filtre anti(-)pourriel. Des solutions, des logiciels anti(-)pourriels.

Est‑il opportun de bannir toute forme de publicité véhiculée par le courriel au nom du respect du droit à la vie privée? Évidemment, la publicité envoyée par courriel coûte beaucoup moins cher que celle envoyée par la poste. Les intérêts divergents des entreprises et des internautes antipourriels sont difficiles à concilier. 1999, D. Iezzoni, La Presse, Montréal, 19 mai, p. D4.

Au bureau comme à la maison, le nombre de pourriels reçus chaque jour se compte par centaines. Les serveurs des fournisseurs d’Internet […] en éliminent une majeure partie, mais il en passe toujours suffisamment à travers les mailles du filet pour justifier l’emploi d’un filtre anti‑pourriel supplémentaire qui, parfois, réexpédie tous les envois suspects dans la corbeille néant ou dans une corbeille spéciale. 2005, C. Burroughs, Le Droit, Ottawa-Gatineau, 16 mai, p. 29.

Les pourriels représentent […] une atteinte au droit à la vie privée, puisqu’ils utilisent de manière inappropriée de l’information personnelle, comme l’adresse courriel. Il faut donc prévenir en se dotant d’un bon filtre antipourriel. 2007, Courrier Laval, 7 janvier, p. A3.

Offre de produits amaigrissants, proposition d’affaires d’une riche héritière du Nigeria, loterie, méthode infaillible pour augmenter votre virilité, faux avis de votre banque envoyé par des fraudeurs... Ces messages qui encombrent votre boîte de courriels seront bientôt interdits par la Loi canadienne anti‑pourriel, attendue depuis longtemps. 2013, La Presse, Montréal, 16 décembre, affaires, p. 2.

 n. m. Logiciel, programme conçu pour filtrer ou bloquer les pourriels.

Les fournisseurs d’accès Internet estiment qu’ils représentent entre 20 et 50 pour cent du volume de courriels échangés chaque jour. Leur croissance est fulgurante : à titre d’exemple, elle a été estimée à 340 pour cent entre septembre 2001 et juin 2002 (selon le fabricant d’antipourriels […]). 2004, Progrès-dimanche, Chicoutimi, 21 mars, p. B27.

Mieux vaut un logiciel capable de faire le travail de surveillance et d’interception des virus et codes malicieux provenant de sites Web ou de pièces jointes dans le courriel, tout en intégrant un pare‑feu, un antipourriel et un système d’alerte pour les failles de sécurité et l’hameçonnage. 2013, Le Soleil, Québec, 17 octobre, p. 27.

Par ext. Tout courriel (de nature personnelle ou professionnelle) dont le contenu est jugé inutile et sans intérêt, et qui est destiné à la corbeille.

[Plusieurs] ont la réunionite aiguë. Ils ne sauraient vivre sans réunion, sans passer tout ce temps à écouter parler, s’écouter parler. Pour eux, le télétravail est un cauchemar pire que l’Apocalypse […]. Ils se pointent soudainement dans nos rencontres, sans vraiment être invités. […] Ils aiment trouver des enjeux où il n’y en a pas, ce qui justifiera quelques réunions et plus encore des comptes rendus trompeurs, probablement volontaires, pour que des naïfs […] répondent en corrigeant le tir, manquant lamentablement la cible, puisque les multitudes de pourriels se poursuivront jusqu’à la prochaine réunion, devenue nécessaire, pour éclaircir l’imbroglio causé de toute pièce par cette tempête dans un verre d’eau. 2020, S. Gilbert, Quarante jours en quarantaine, p. 17‑18.

(Spécial. dans les forums de discussion). Message électronique publicitaire ou malveillant envoyé à un grand nombre d’usagers, sans leur consentement.

Rem.En 1997, l’OQLF a proposé le terme polluriel pour rendre le sens de « messages électroniques indésirables qui sont diffusés massivement sur les forums de discussion » (GDT). Dans l’usage, pourriel est cependant plus répandu en ce sens.

Si la sécurité est présentement la priorité [d’une grande compagnie informatique américaine], la lutte aux pourriels suit de près. L’entreprise a annoncé la semaine dernière la fermeture de plusieurs sites gratuits de clavardage dans le monde enfin d’endiguer le flot de pourriels. Elle a maintenu de tels sites au Canada, aux États-Unis et au Japon, mais ceux‑ci deviendront payants. 2003, La Presse, Montréal, 30 septembre, p. D8.

Alors que les communautés en ligne sont de plus en plus la cible des cyberintimidateurs, des discours racistes et des pourriels, une entreprise de la Colombie-Britannique a mis au point une technologie permettant de tenir les « trolls » à distance. 2016, La Voix de l’Est, Granby, 4 avril, p. 11.

Histoire

Depuis 1999. Pourriel est un mot-valise qui a été proposé en mai 1997 par l’Office québécois de la langue française (OQLF) et qui a été formé à partir des mots poubelle et courriel (v. GDT, s.v. pourriel). Il a été créé par Yolande Perron, une terminologue de l’OQLF (v. L’actualité, 1er août 2012, p. 56). Cette création terminologique a rapidement pénétré la langue courante, où elle demeure toutefois fortement concurrencée par l’anglicisme spam. Employé sporadiquement en France et dans le reste de la francophonie, ce mot est répertorié comme québécisme dans PLar dès son édition de 2004, et avec la mention « français du Canada » dans PRobert dès son édition de 2007. Anti(-)pourriel (adj.), depuis 1999.

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : mars 2023
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Pourriel. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/pourriel