Recherche avancée

P.M. [peɛm]
adj. invar. ou adv.

Rem.

Écrit P.M. ou p.m.

  

(Emploi critiqué). Dans le système horaire qui divise la journée en deux périodes de douze heures, se dit des heures comprises entre midi et minuit (par oppos. à a.m.).

Entre 5 heures et 9 heures p.m.

 (Parfois en appos. à une indication de jour).  Pendant l’après-midi.

Samedi p.m., hier p.m.

Rem.Courant à l’écrit (voir a.m.).

Papa naquit le 7 octobre, à 1 3/4 heure p.m. 1838, ANC, MG24 B2, vol. 31, p. 8 (journal de L.-J.-A. Papineau).

À 7 Heures p.m., à Montréal, on peut brancher son appareil de radio sur Londres et entendre Big Ben sonner minuit, ou encore écouter, tard dans l’avant-midi, un reportage « en direct » d’un événement qui, au même instant, se déroule à l’aube en Alaska ou aux Aléoutiennes. 1960, Cahiers de géographie de Québec, vol. 4, no 8, p. 401.

Chez nous, « écouter une chanson » se dit comme « prendre un verre ». [...] Elle se déguste en groupe ou en solitaire à quatre heures a.m. ou p.m. dans les palais ou dans les granges. 1978, F. Leclerc, Le petit livre bleu de Félix, p. 149.

Histoire

Depuis 1838; de l’anglais, qui emploie p.m. comme abréviation de la locution latine post meridiem « après midi » (v. OED, Random 1983). Cette abréviation figure dans les dictionnaires français depuis Larousse 1928, mais les Français n’y recourent que par référence à un usage étranger (v. notam. PRobert 1993).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). P.m.. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 13 juin 2024.
https://www.dhfq.org/article/pm