Recherche avancée

PISTACHE [pistaʃ]
n. f.

  

Vieilli(Aussi dans pistache de terre). Syn. de arachide.

2017, Anonyme, Pistache [photo], CC0, Pxhere. https://pxhere.com/fr/photo/793748

 Vieilliet rareBeurre de pistache(s) : beurre d’arachide(s).

Rem.1. D’abord recommandé pour remplacer peanut (dans la première moitié du XXe s.), puis condamné au profit de arachide (dans les années 1960). 2. De nos jours, pistache désigne plutôt l’amande verdâtre du fruit du pistachier, comme en France.

Autrefois, les pistaches ou « peanuts » étaient importées de la Virginie, mais depuis le voyage de l’hon. M. Lemieux au Japon, une grande proportion de ce produit nous vient de l’Orient. C’est au ministre des postes que revient l’honneur et le mérite d’avoir introduit en Canada la peanut japonaise. 1910, Le Devoir, Montréal, 26 septembre, p. 6.

Le climat et la nature du sol conviennent parfaitement à la culture des principaux produits des pays tropicaux, en particulier le cacao, l’huile de palme, les pistaches de terre, le riz, le bois, le caoutchouc, les noix de cola, etc. 1920, Le Devoir, Montréal, 23 août, p. 6.

Histoire

Depuis 1910. A eu cours en français de France du XVIIe au XIXe s., également dans pistache de terre (v. FEW pistacium 8, 597a); encore relevé de nos jours dans certains dictionnaires, mais donné comme appartenant au français parlé en Afrique et dans les Antilles (v. TLF et Robert 1985).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Pistache. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/pistache