Recherche avancée

PATINEUR [patinœʀ]
n. m.

  

Nom donné aux insectes aquatiques munis de pattes longues et fines qui glissent à la surface de l’eau (notam. aux insectes de la fam. des gerridés).

2019, R. Hodnett, Patineurs [photo], CC BY-SA 4.0, Wikimedia Commons. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Common_Water_Striders_(Aquarius_remigis)_-_Gros_Morne_National_Park,_Newfoundland_2019-08-17.jpg

SYN. rarearaignée d’eau.

Rem.On emploie aussi, mais plus rarement, le féminin patineuse.

Près d’eux, des patineurs couraient en zig zag [sic] sur l’eau et semblaient jouer à cache-cache entre les feuilles des nénuphars. 1945, P. Benoit, Martine Juillet, fille du roi, p. 36.

Il y avait encore des patineurs sur l’eau, qui glissaient à droite et à gauche, se croisaient, s’entrecroisaient, voyaient tout et n’avaient pas d’yeux apparents. Ils disparaissaient parmi les joncs, revenaient, reprenaient leurs jeux. 1951, H. Bernard, Les jours sont longs, p. 60.

Nos patineurs ont le corps et les pattes recouverts d’un tissu très serré qui les rend totalement imperméables. Si vous avez déjà réussi à retenir sous l’eau un de ces insectes, vous avez sans doute remarqué qu’une boule d’air argentée, que l’eau ne parvient pas à pénétrer, l’a immédiatement enveloppé, de sorte que, lorsqu’il est relâché, il remonte à la surface et la boule, en se crevant, le libère complètement sec. 1977, P. Provencher, Mes observations sur les insectes, p. 84.

Histoire

Depuis 1871 (L. Provancher, dans Le Naturaliste canadien, vol. 3, no 4, p. 141). Découle de patineur « personne qui glisse sur la glace avec des patins », attesté en français depuis le XVIIIe s. (v. FEW patt- 8, 33b).

Version du DHFQ 1998
Pour poursuivre votre exploration du mot patineur, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Patineur. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 23 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/patineur