Recherche avancée

PABLUM [pablɔm]
n. m.

Rem.

Parfois écrit avec majuscule à l'initiale : Pablum.

  

Céréales (de riz, d’avoine, d’orge, etc.) pour bébés, dont on fait une bouillie plus ou moins consistante en y ajoutant du lait ou de l’eau; cette bouillie.

2023, TLFQ, Pablum [photo].

Boîte de pablum. Cuillerée de pablum. Commencer à donner du pablum à un bébé. Faire chauffer le pablum.

Et moi je t’avais dit d’acheter du Pablum, seulement tu t’entêtes à lui donner du lait et seulement du lait. 1944, J. Bernier, Coupable ou non?, 20 novembre, p. 14 (radio).

[...] de Pâques fleuries en Pâques closes [/] dans mon capot d’automne [/] j’ai cassé mes enfarges [/] dans la gadoue et la misère [/] des enfants sans Pablum [...]. 1975, G. Godin, Libertés surveillées, p. 12 (poème).

Si le silence pouvait tout envahir! La rue déserte, les télévisions éteintes, les radios mortes, les bébés gorgés de pablum, les parents bourrés de chips pis de coke, assoupis devant leur propre bêtise. 1977, M. Tremblay, Damnée Manon, sacrée Sandra, p. 46-47.

Histoire

Depuis 1944. Du nom d’une marque de commerce américaine déposée en 1932; le mot est passé dans la langue commune en anglais où il peut s’écrire avec une majuscule (v. OED-Suppl 1982, Webster 1986, Random 1983).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Pablum. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 16 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/pablum