Recherche avancée

OPENER [opənœʀ]
n. m.

Rem.

Variante graphique : openeur.

  

Pop.Ouvre-boîte.

2023, TLFQ, Ouvre-boîte (« opener ») [photo].

 Ouvre-bouteille.

2023, TLFQ, Ouvre-bouteille (« opener ») [photo].

L’opener est sus la pantry, ouvre-toi une canne de beans. 1950, L. Pelland, Juliette Béliveau, 5 septembre, p. 9 (radio).

– [...] Voulez-vous un Coke? [/...] Il se mit à bardasser dans l’armée de bouteilles qui cernait son bureau et le recouvrait en partie : – Tiens, en voilà deux. Viens les chercher, mon garçon, l’openeur est près de toi. 1974, Y. Beauchemin, L’enfirouapé, p. 32.

 Pop.Can-opener n. m. Ouvre-boîte.

Histoire

Depuis 1917 (LigAngl 124; une première fois en 1914, mais avec le sens de « burin », v. Blanch1); de l’anglais (v. OED-Suppl 1982 et Random 1983). Can-opener, depuis 1897 (L’Événement, Québec, 4 février, p. 3), vient également de l’anglais (v. Harrap 1985, s.v. opener).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Opener. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 15 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/opener