Recherche avancée

NOUNE [nun]
n. f.

Rem.

Variante graphique nounne.

  

Très fam.Personne (une femme le plus souvent) niaise, sotte, imbécile, peu dégourdie.

(En fonction attribut). Être, avoir l’air noune.

 innocent, innocentenounoune.

M. Baptiste Emond, ci-devant hôtellier, [...] vient d’être nommé par le gouvernement fédéral assistant du sous-assistant détective de l’assistant du sous-assistant inspecteur des licences. [...] On nous informe sous toute réserve que dans la nouvelle combinaison qui doit avoir lieu dans le gouvernement de Québec on doit nommer un nouveau ministre sans portefeuille, et que M. Emond sera appelé à occuper cette charge. Le nouveau ministre portera le titre de ministre des nounes. 1884, Le Farceur, Montréal, 15 mars, p. 3.

Regarde l’autre noune, assis sur ses deux fesses... [...] T’aurais pu v’nir m’aider à leur en boucher un coin... [...] Ah! Si tu veux gnaiser, gnaise tout seule... 1973, J. Barbeau, Le chant du sink, p. 51-52.

– Hérode : Jme sus pas mis a corde au cou! Jme suis trouvé une femme pour êtte la mère de mé-z-enfants! Spas sorcier! Çé-t-aussi simppe que ça! – Grospidon : Pis pour ça, y fallait absolument qutu trouves la plus nounne qui restait sus é tablettes! – Hérode : Oké! Oké! Spas un pétarre! Je lsé! Mais a peut toujours faire l’affaire! 1979, J.-Cl. Germain, Mamours et conjugat, p. 99-100.

Histoire

Peut-être d’un radical expressif nann-; peut-être aussi de la même famille que niais (cp. nono). Depuis 1884. Sans doute hérité des parlers de France; cp. noune « personne indolente, nonchalente, endormie » en béarnais (v. PALBéarn3), nouna « fille nigaude; fille ou femme sotte et lente » en franco-provençal (v. FEW nann- 7, 6a), gnoune « personne niaise et mollasse » en bourguignon, avoir l’air gnoune « avoir l’air un peu bête » en savoyard, nougne « femme sotte » en lyonnais et gnogne « nigaud » en auvergnat (v. FEW *nīdax 7, 114b).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Noune1. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/noune