Recherche avancée

MOUILLASSE [mujas]
n. f.

  

Rare, fam.Petite pluie fine, bruine.

 brumassage; mouillasserie.

Les marins du golfe prétendent qu’au premier voyage d’avril « on s’en tire », mais qu’au deuxième, « on se fait prendre ». Surtout quand la mouillasse et les vagues tournent en glace et appesantissent d’heure en heure le bateau. 1957, La Semaine à Radio-Canada, 27 avril, p. 6.

Le 23 septembre avec 24,7 millimètres demeure la journée la plus pluvieuse; on rapporte quatre journées avec des précipitations dépassant les 10 millimètres. Enfin à travers toute cette mouillasse, on a vu apparaître, le 30 septembre, les premiers flocons de neige. 1981, La Tribune, Sherbrooke, 7 octobre, p. C12.

Dimanche matin, dans le Vieux, avec la mouillasse, on est en Europe. Il y a du brouillard au loin, mais on hésiterait à s’y aventurer parce que, n’ayons pas peur de le dire, notre relation avec tout ce qui ressemble de près ou de loin à un nuage s’est considérablement détériorée au cours des derniers jours. 2001, J. Dion, Le Devoir, Montréal, 23 avril, p. A8.

Alors qu’on contemple ce qui reste de l’été être radicalement remplacé par la grisaille et la mouillasse de l’automne. On commence à songer à se préparer en prévision de l’hiver. Même les magasins nous rappellent cette triste réalité avec les produits à thématique d’Halloween et de Noël déjà sur les étalages! 2011, Le Journal de Québec, 18 octobre, cahier Auto, p. A10.

Le rap uni jamais ne sera vaincu? Samedi en fin d’après-midi, dans la mouillasse, rarement autant de représentants de la scène hip-hop franco-québécoise n’avaient foulé la même scène en si peu de temps. 2021, J. Reyez, La Presse (site Web), Montréal, musique, 3 octobre.

Histoire

Depuis 1957. Probablement un déverbal de mouillasser, mais il pourrait éventuellement s’agir d’un dérivé de mouiller avec suff. -asse, formateur de substantifs (v. TLF, s.v. -asse). Pourrait être un héritage des parlers de France, cet emploi ayant été signalé notam. dans le Nord-Ouest de la France (FEW *mŏlliare 63, 48a); on l’a aussi relevé en Louisiane (v. DLF), et ce, dès les années 1930 (PhillLouis), soit quelques décennies avant la première attestation du mot en français québécois.

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : mai 2024
Trésor de la langue française au Québec. (2024). Mouillasse. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 16 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/mouillasse