Recherche avancée

KOTEX [kɔtɛks]
n. m.

Rem.

Aussi écrit avec majuscule à l'initiale : Kotex.

  

pop.Serviette, tampon hygiénique.

Boîte de kotex.

 serviette sanitaire.

Craque d’où dégoulinent en garance rose mes premières menstruations au pensionnat des Dames de la Congrégation à l’heure où dans les dortoirs sordides se faufilaient en rase-mottes sous des serviettes de bain moites nos premiers kotex plats aussi larges à une extrémité qu’à l’autre. 1973, L. Raymond-Beaulieu, Des bébelles pour l’éternité, p. 91.

Le pied droit juché sur le siège des toilettes, tu essaies de te concentrer. Ils disent qu’il n’y a rien au monde de plus facile : ils ont fait de petits dessins bleus et blancs avec des lettres et des chiffres pour te montrer où sont tous tes orifices, pour s’assurer que tu ne vas pas t’enfoncer le tampon dans le nombril. [...] La fille sur la boîte de Kotex, en face de toi, se perd dans une triomphale pureté [...]. 1983, M. Proulx, Sans cœur et sans reproche, p. 33.

Durant une de ces passionnantes leçons de français, nous étions à la recherche de mots commençant ou se terminant en « ex ». Fière de ma trouvaille, je lançai, sans en savoir le sens, le mot « kotex ». [...] De retour à la maison, je demandai à ma mère la signification du mot mystère. Elle répondit vaguement qu’il s’agissait d’un objet de femme. 1985, D. Bombardier, Une enfance à l’eau bénite, p. 112-113.

Histoire

Du nom d’une marque déposée d’origine anglo-américaine (v. Mencken 1936, p. 172-173). Depuis 1924 (pour désigner des serviettes hygiéniques de cette marque, v. La Revue moderne, février, p. 4).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Kotex. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/kotex