Recherche avancée

KID [kid]
n. m.

Rem.

Variantes graphiques : (dans les documents anciens) kidequide.

  

VieuxChevreau.

Peau de kid.

 Mod.(Emploi critiqué). Cuir de chevreau, de chèvre, réputé pour sa souplesse, sa finesse.

Gants de kid : gants de toilette faits de ce cuir.

À vendre par encan [...] 2 valises de soulliers de Maroquin et de Kid pour les dames [...]. 1805, La Gazette de Québec, 25 avril, p. 4 (annonce).

De vives carnations montèrent aux joues un peu pâles de la charmante enfant; et son joli petit pied, coquettement chaussé de brodequins de kid noir, s’agita plus vivement sur le tabouret au rebord duquel il était appuyé. 1864, G. Boucher de Boucherville, « Une de perdue, deux de trouvées », dans Revue canadienne, t. 1, p. 703.

J’ai bien envie, dit le jeune Cockney comme se parlant à lui-même, de donner une leçon de politesse à ce butor. Et ce disant, il ôte avec le plus grand sang-froid ses gants de kid blanc, les plie avec soin, les met dans la poche de son habit dont il retrousse l’extrémité des manches, donne son chapeau à un des spectateurs, et dit : « viens me sevrer maintenant. » 1866, Ph. Aubert de Gaspé, Mémoires, p. 555.

Mon frère restait assis dans les marches de l’escalier, fasciné par cette paire de souliers de cuir patent qui brillaient au soleil de ce dimanche de Pâques. Moi, je marchais lentement pour ne pas froisser ce premier pantalon de flanelle blanche qui me venait de mon cousin Maurice, de Laval-des-Rapides. Un rien, une barrette pour les cheveux, des rubans de velours, une paire de gants de kid, des bretelles neuves, un rien nous faisait chaud au cœur. 1972, Cl. Jasmin, La Petite Patrie, p. 110.

Arrête de t’énerver, laissa-t-elle tomber à l’adresse de son mari. Tu sais bien qu’on n’est pas encore rendus au domaine de la langue pis des sentiments. Entre la pitoune en forêt et le papier imprimé y a encore trop de monde en gants de kid qui halent les profits! 1977, M. Ferron, Le chemin des dames, p. 106.

Histoire

Depuis 1805; de l’anglais, où le mot est attesté notamment dans kid gloves, d’où gants de kid (v. OED et Webster 1986, s.v. kid1 et kid glove). L’anglais kid a pénétré également en français de France, mais pour désigner la fourrure lustrée du chevreau, employée surtout dans la confection de vêtements d’enfants (attesté depuis 1931; v. FEW 18, 77a, HöflAngl, GLLF et Robert 1985).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Kid1. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/kid