Recherche avancée

HAMBURGER [ˈambœʀɡœʀ]
n. m.

Rem.

Variante de prononciation : pop. [ɔmbeɡœʁ].

  

Petit pain rond et aplati, fendu à l’horizontale, contenant un bifteck haché frit et garni de divers condiments, de laitue, de tomate, etc.

2022, TLFQ, Hamburger [photo].

Pain (à) hamburger.

Hamburger caruso, nappé de sauce à spaghetti. Hot hamburger, nappé de sauce brune, ou à hot chicken, et servi avec des frites.

Rem.1. En France, ne désigne souvent encore que le bifteck haché recouvert d’un œuf (voir Histoire). 2. L’OQLF a proposé l’emploi du néologisme hambourgeois à la place de hamburger (voir OLF-Menus3, no 606), mais sans en faire l’objet d’un avis officiel; ce néologisme a eu une certaine diffusion dans le vocabulaire de la restauration.

– Ti-Toine : Oh! je suis excellent cuisinier, soit dit sans me vanter. C’est moi qui fais marcher le restaurant de mon père... – You-Chan : Quoi ti savoir faire? – Ti-Toine : Eh bien... des chiens-chauds... des « hamburgers »... des « sundae » à toutes les essences... du thé, du café! 1938, A. Audet, Madeleine et Pierre, 8 septembre, p. 6 (radio).

On a vu un barbu manger un hamburger avec rien dedans. Pas de relish, pas de moutarde, pas d’oignon, pas de ketchup. Rien. Ivanka le lui a servi ouvert; on pouvait voir le sang que suait le steak mouiller le pain. Ça prend toutes sortes de maniaques. 1973, R. Ducharme, L’hiver de force, p. 30.

Pis mon mari digérait pas Les maudits hamburgers Qu’on avait mangés pour souper Parce que c’était l’seul mot d’anglais Qu’on avait compris sus l’menu[.] 1975, L. Plamondon, « Le voyage à Miami », dans J. Godbout, Plamondon, un cœur de rockeur, 1988, p. 226 (chanson).

En boulette, en hamburger, sur canapé, en pain de viande, en taco, en tourtière, on ne résiste guère au bœuf haché. En été, il est le souverain de la cuisine au grand air. Mais sa conservation, sa manipulation et sa cuisson lui confèrent le titre de la plus capricieuse des viandes. 1989, Le Soleil, Québec, 12 juillet, p. C2.

Histoire

Depuis 1938. Emprunt de l’anglais américain (v. Mathews, AHD 1981 et Webster 1986). Par référence au mets américain, le mot est attesté en France depuis 1930 (pour le sens courant en France, rappelé ci-dessus, Rem. 1, v. PRobert 1993 et Larousse 1982; v. aussi ReyDAngl3).

Version du DHFQ 1998
Pour poursuivre votre exploration du mot hamburger, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Hamburger. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 18 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/hamburger