Recherche avancée

GUÉDILLE [ɡedij] ou  GUEDILLE [ɡədij]
n. f.

Rem.

Parfois prononcé [ɡudij].

  

Pain à hot-dog garni d’un mélange de salade (au poulet, aux œufs, etc.) et de mayonnaise.

2023, TLFQ, Guedille aux oeufs [photo].

Une guédille aux œufs.

Au café de Gaulle, sur la route de Thetford-Mines, on mange des guédilles. C’est du pain à hot dog bourré de légumes verts hachés et d’un peu de mayonnaise. 1956, J.-J. Richard, Le feu dans l’amiante, p. 46.

Je suis un Hell’s Angels à pied [...] J’mange des hot-dogs pis j’bois du thé [...] Je suis un bum de bonne famille Quand j’vas su’ a Main j’mange des guedilles. 1969, R. Charlebois, « Les ailes d’un ange », disque Québec Love, Gamma GS-136 (chanson).

Histoire

Depuis 1956. Mot d’origine obscure; se rattache peut-être à guerdille ou gredille « laitue », connu dans les parlers du Maine, du Perche et de l’Orléanais (v. FEW a. bas-frq. *grisilôn 16, 86b, et 21, 122a; RollFlore 7, p. 170; DudPerch, s.v. guerdilles).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Guédille2 ou guedille. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 19 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/guedille-ou-guedille-0