Recherche avancée

FUNNY [fɔne]
adj. invar.

Rem.

Variante graphique : (variable en genre et en nombre) fonné, fonnée.

  

Pop.(En parlant de qqn, de qqch.). Qui est amusant, comique, drôle; par ext. qui est bizarre, étonnant.

 (En parlant de qqn). Qui aime s’amuser, avoir du plaisir, avec qui il est facile de s’amuser, d’avoir du plaisir.

Un gars funny.

S’il y a des meurtres? Trois fois par jour en moyenne, mais on ne les appelle pas ainsi, on dit que le camarade a eu le dessous dans l’argumentation. Ce qu’il y a de funny, ce sont les enquêtes de coroner. Voici un verdict rendu récemment : « La cause de la mort de Bill Jones est qu’il a traité de menteur Marks aux cheveux rouges. » 1877, Le Nouvelliste, Québec, 20 août, p. 4.

Tous les gens qui me connaissaient trouvaient que j’étais bien funny, tu sais. J’aimais beaucoup le plaisir [...]. 1971, Montréal, Corpus Sankoff-Cedergren 65-343.

Puis elle nous avait fait promettre de rendre visite à Roger, son « Ougi » (oui oui). « Quand je pars, il perd le goût de vivre, il lâche tout. Il se déshabille même pas pour se coucher. Il se stone puis il dort où il s’écrase. Brassez-le; forcez-le à manger; dites-y des affaires fonnées; prenez-en soin comme de votre Ti-Pois, c’est son Ougi (oui oui), c’est son bébé... » 1973, R. Ducharme, L’hiver de force, p. 87.

(En emploi subst.).

Nénesse le jovial, Nénesse le fonné [...]. 1974, J.-M. Poupart, C’est pas donné à tout le monde d’avoir une belle mort, p. 82.

(Dans une expression). Pop.No money, no funny, no candy : voir candy.

Histoire

Depuis 1877; emprunt de l’anglais (v. OED et Webster 1986).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Funny. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 18 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/funny