Recherche avancée

FUNÉRAILLES [fyneʀɑj]
n. f. plur.

Rem.

Parfois employé au singulier (une funéraille).

  

Cérémonies rituelles entourant l’enterrement d’un mort; l’enterrement lui-même.

Aller, assister aux funérailles de qqn. De belles funérailles.

Funérailles privées, réservées aux proches de la personne décédée.

Messe de funérailles.

Rem.En France, on dit plus souvent obsèques ou enterrement (également connus au Québec); funérailles s’y emploie surtout pour désigner les cérémonies solennelles accompagnant l’enterrement d’une personnalité, d’un personnage public (voir Histoire).

Le Pere Quentin le [un enfant] voula[n]t aller querir un beau matin le trouva en l’agonie. Une vieille Sauvage luy dit, emporte le, puis qu’il est mort; il attendit qu’il fust expiré, puis l’embrassant il le porta chez nous, où l’ayant ensevely on luy fit ses funerailles comme aux autres. 1637, dans RJ 9, p. 34.

Vous dites qu’en vous donnant ma fille, je gagnerai un fils et ne la perdrai pas. [...] Vous en êtes amoureux, Maurice, ce qui ne veut pas dire que vous puissiez comprendre ce qu’elle m’est, ce qu’elle m’a été depuis le jour si triste, où revenant chez moi, après les funérailles de ma femme, je pris dans mes bras ma petite orpheline, en deuil de sa mère, qu’elle demandait en pleurant. 1884, L. Conan, Angéline de Montbrun, p. 69-70.

Il tira son pistolet de sa poche, se l’appuya sur la tempe et se fit sauter la cervelle. On ramena son corps à Montréal. Suivant les prescriptions de la loi relative aux funérailles des suicidés, on l’enterra sur la voie publique, au coin des rues Saint-Laurent et Sherbrooke, avec un pieu en travers du corps. 1939, G. Filteau, Histoire des patriotes, t. 3, p. 99.

Monsieur le curé a administré leur mère, puis elle est mourue [« morte »] peu de temps après. Ils ont veillé deux jours de temps, pis après les deux jours, bien ils ont fait dire des bonnes funérailles à leur mère, des belles funérailles, pis, ils ont continué à vivre avec la vieille servante, puis le bon Joseph. 1954, Chicoutimi, AFEUL, C. Laforte 103 (âge de l’informatrice : n. d.).  

Il y avait eu tant de funérailles depuis que Grand-Mère Antoinette règnait [sic] sur sa maison, de petites morts noires, en hiver, disparitions d’enfants, de bébés, qui n’avaient vécu que quelques mois, mystérieuses disparitions d’adolescents en automne, au printemps. 1965, M.-Cl. Blais, Une saison dans la vie d’Emmanuel, p. 22.

En assistant aux funérailles de son père, François avait l’atroce impression d’être disloqué, brisé; il sentait cet adieu comme une dernière amarre qui, usée à la limite, cédait. Plus rien ne le retenait plus à rien, maintenant. 1992, M. Laberge, Quelques adieux, p. 140.

Directeur de funérailles : entrepreneur de pompes funèbres.

 Direction de funérailles : service de pompes funèbres.

La direction des funérailles a été confiée à la maison X.

Histoire

Depuis 1637. A cours en français depuis le XIVe s. (v. TLF et RobHist; v. en outre GodCompl, s.v. funéraille, qui atteste l’emploi du mot au singulier en ancien français); à la suite de Littré, de nombreux dictionnaires indiquent que le mot se dit le plus souvent en France pour désigner des cérémonies empreintes de solennité, de somptuosité ou d’éclat, habituellement réservées à l’enterrement de personnalités ou de personnages importants (v. GLLF et TLF; v. aussi Robert 1985, qui ajoute cependant que le mot « s’applique très bien à une cérémonie simple, quand on veut en souligner le caractère pieux, pathétique ou touchant »). Directeur de funérailles, depuis 1928 (Le Canada français, vol. 15, no 10, feuilles publicitaires annexées à la fin, p. [4] : Germain Lépine, Limitée [...] Directeurs de funérailles et embaumeurs), a été formé d’après l’anglais funeral director (v. OED-Suppl 1972, s.v. funeral, et Webster 1986).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Funérailles. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 18 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/funerailles