Recherche avancée

FAUX-FILET [fofilɛ]
n. m.

  

(Coupe de viande nord-américaine). Morceau de premier choix pris dans la côte de bœuf désossée; par méton. tranche de ce morceau.

Rôti, bifteck de faux-filet. 

Rem.1. Le faux-filet correspond à peu près à l’entrecôte dans la coupe française (voir DTV 1986, p. 140-141). 2. Dans la terminologie française, faux-filet est synonyme de contre-filet et désigne un morceau de bœuf pris dans l’aloyau, près du filet (ibid. 141).

 rib steak.

La tendreté d’une coupe de bœuf est fortement influencé [sic] par la provenance de cette dernière. La viande est en réalité composée de muscles de l’animal. Plus l’animal se sert de ses muscles, plus ceux-ci durcissent. Les biftecks les plus tendres tels que le contre-filet, le faux-filet et la surlonge proviennent des muscles les moins utilisés situés le long du dos de l’animal. 1988, Le Journal de Québec, 1er juin, p. 43.

Histoire

Depuis 1977 (RLF-Bœuf 86). Cp. faux-filet relevé comme dénomination régionale en France au sens d’« onglet, partie du train de côtes » (v. G. Chaudieu, Le petit dictionnaire de boucherie et de boucherie-charcuterie, 1970, p. 162).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Faux-filet. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/faux-filet