Recherche avancée

ÉQUARRER [ekɑʀe]
v. tr.

Rem.

Variante graphique : écarrer.

  

VieilliÉquarrir, tailler à angles droits.

Une hache à équarrer.

 VieilliÉquarré, équarrée adj. Équarri.

Du bois équarré. Des poutres équarrées.

 Fig.Robuste, bien charpenté (en parlant de qqn). (GPFC, LandryPap 106).

 (Variante). VieilliÉquarrier.

Histoire

Depuis 1802 (BAnQQ, gr. B. Duberges, 11 juin). Mot qui a eu cours en France du XIIIe s. jusqu’au XVIIIe; signalé dans les parlers du Nord-Ouest et du Centre de même qu’en Suisse romande (v. FEW quadrare 2, 1395b). Cette forme est issue d’un latin populaire *exquadrāre (ibid. 1397a, BW5 s.v. équarrir); la variante équarrier (depuis 1670) a été relevée dans le Centre de la France (v. FEW 2, 1395b).

 écart.

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Équarrer. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/equarrer