Recherche avancée

ENFIROUAPAGE [ɑ̃fiʀwɑpaʒ]
n. m.

Rem.

Variantes graphiques : enfirouâpage; rareenfirwapage.

  

Fam.Tromperie, duperie.

   enfirouapette; enfirouapementenfirouaperie (s.v. enfirouaper).

Le juge Gaboury s’avisa, alors, de la présence des deux autres rousses, dans la dernière rangée de l’audience, et ordonna à la plus ressemblante de quitter les lieux immédiatement, en lui disant : – Qui vous a fait venir ici? Elle répondit : – Mais, je ne suis qu’une curieuse comme les autres. Le juge s’éleva alors contre ce qu’il appela une tentative... « d’enfirouapage ». 1963, La Presse, Montréal, 1er mai, p 7.

Vous savez que je n’aime pas les enfirouapages. Donc, j’irai droit au but. 1973, J. Côté, On va les avoir les Anglais!, p. 111.

Si le Parti québécois, a lancé le chef libéral, ne veut pas négocier loyalement, qu’il tienne son référendum dans les meilleurs délais. Qu’il arrête ses entourloupettes et les enfirouapages. 1978, Le Nouvelliste, Trois-Rivières, 11 septembre, p. 1.

Qu’on nous laisse réfléchir en silence, car le moment est historique. Nous avons à dire si nous voulons ou non rester dans le Canada. Je suis sursaturée de tout ce verbiage, pour ne pas parler d’enfirouapage, de manipulation, de démagogie, et certainement de stratégie, humiliante et gênante pour tous excepté pour les stratèges. 1980, La Presse, Montréal, 1er mai, p. A9.

L’expression « société distincte » s’apprêtera à toutes les sauces, et entretiendra un dialogue de sourds, tant que les mots dont elle se compose n’auront pas été définis. Idem pour le mot et l’adjectif « québécois » dont la saveur est tantôt inclusive, tantôt exclusive, selon l’orateur, l’auditoire ou les circonstances. On appelle ça de l’enfirouapage. 1998, La Voix de l’Est, Granby, 20 juin, p. 20.

Pour préserver les apparences, on a donc créé cet institut bidon [l’Institut de la pertinence], où les médecins, les représentants du gouvernement et deux membres du public discuteront pertinence médicale pour le futur. Bien hâte de voir les économies qui vont en sortir. Je choisis quant à moi le camp de l’impertinence : je ne crois pas un mot de cet enfirouâpage institutionnalisé. 2019, Y. Boisvert, La Presse (site Web), Montréal, 14 décembre, p. 7.

Histoire

Depuis 1962 (R. Lemelin, La famille Plouffe, 21 juin, p. 2, radio : « Me semblait qu’y avait un enfirwapage à la Denis Boucher! »). De enfirouaper et du suffixe ‑age.

Dernière révision : octobre 2022
Pour poursuivre votre exploration du mot enfirouapage, consultez notre rubrique Saviez-vous que.
Trésor de la langue française au Québec. (2022). Enfirouapage. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 15 septembre 2023.
https://www.dhfq.org/article/enfirouapage