Recherche avancée

DOIGT DE DAME [dwatdam]
n. m.

Rem.

Souvent employé au pluriel.

  

Biscuit sec de forme allongée, léger et absorbant, consommé tel quel ou utilisé dans la confection de certains desserts.

Garnir un moule à gâteau de doigts de dames. (En appos.) Des biscuits doigt(s) de dame.

Rem.On emploie également langue de chat, comme en France.

Battez ensuite vos blancs d’œufs avec une tasse de sucre et trois demiards de crême [sic]. Quand elle sera bien fouettée, mélez-la [sic] à votre crême jaune en les brassant bien ensemble, et mettez de la vanille à votre goût. Vous aurez eu soin de foncer et de garnir le dedans d’un moule avec des doigts de dames et versez votre crême dedans. 1878, Directions diverses données par la Rév. mère Caron Sup. Gén. des Sœurs de la Providence pour aider ses sœurs à former de bonnes Cuisinières, p. 149.

La voiture du pâtissier apporta une charge de choses sans noms [sic], toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Il y a des gens qui connaissent l’histoire et la généalogie de ces étranges produits de l’art culinaire en dévergondage, et qui ne croquent pas un kiss ou ne portent pas un doigt de dame à leurs lèvres, sans publier aux quatre coins… de la table la raison mystérieuse d’une aussi charmante appellation. 1884, P. LeMay, L’affaire Sougraine, p. 71.

Il trouva Élisabeth en train de confectionner un dessert aussi compliqué que succulent et réservé, depuis toujours, aux festivités de Noël. L’odeur du sirop de fraises le ramena en un instant au 23 décembre : c’était presque plus fort que celle du sapin. Élisabeth trempait délicatement des doigts de dame dans le sirop. 1992, M. Laberge, Quelques adieux, p. 78‑79.

Si vous évoquez un désir profond pour une petite finale sucrée, on vous sortira quelques doigts de dame à tremper dans le café. Si le café ne vous va pas, on vous offrira un lait mousseux saupoudré de cacao pour y tremper ces biscuits normalement utilisés pour la confection du tiramisu. Telle une crème fouettée, la mousse se cramponne au biscuit et contraste admirablement avec son croquant. 2001, La Presse, Montréal, 2 novembre, p. B7.

Il était vrai que madame Huette cuisinait bien. Le repas était succulent et les doigts de dame et mille-feuilles de la pâtisserie furent savourés. 2014, D. Monette, La veuve du boulanger, p. 156.

[…] son tiramisu représente exactement ce qui nous plaît tant dans ce plat : un mélange de saveurs et de textures tout en finesse. Ici, les biscuits doigts de dame sont rehaussés de liqueur de café Kahlua, et la couche finale de mascarpone au parfum d’orange est saupoudrée de poudre et de morceaux de cacao. Un réel souvenir gustatif, vraiment! 2023, Le Devoir, Montréal, 3 mars, p. B5.

Histoire

Depuis 1878. Calque de l’anglais ladyfinger « a small finger-shaped sponge cake », attesté en anglais depuis 1820 (v. Webster (en ligne) 2023‑07, Random 1979‑1983), variante de lady’s finger « a type of elongated finger-shaped cake or biscuit », attesté en anglais depuis 1818 (v. OED (en ligne) 2023‑07).

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : août 2023
Pour poursuivre votre exploration du mot doigt de dame, consultez notre rubrique En vedette.
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Doigt de dame. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 12 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/doigt-de-dame