Recherche avancée

DIVULGÂCHER [divylɡɑʃe]
v. tr.

Rem.

Ce verbe, qui peut être transitif direct ou indirect, peut aussi être employé absolument, c’est-à-dire sans complément.

  

Révéler prématurément un ou plusieurs éléments clés du contenu d’un produit culturel (œuvre de fiction, émission de télévision, spectacle, etc.), ruinant ainsi l’effet de surprise.

Divulgâcher la fin, l’intrigue d’un livre, d’un film, d’une série. Éviter de, ne pas vouloir divulgâcher qqch. Bande-annonce, résumé, critique, image qui divulgâche.

Rem.Bien que ce mot d’origine québécoise soit surtout usité au Québec, il est également attesté dans le reste de la francophonie, dont en France, où il a d’ailleurs été officialisé en 2020 (voir FranceTerme). Malgré son officialisation en France, divulgâcher est relevé comme québécisme dans certains dictionnaires français (p. ex. dans Larousse (en ligne) 2022‑11); de plus, ce terme demeure concurrencé, en Europe francophone, par le verbe spoiler, emprunté à l’anglais (cp. to spoil et to spoiler, voir OED (en ligne) 2023‑03 et Macmillan 2023‑03), également en usage au Québec.

[...] allait‑il finir par se passer quelque chose entre ces deux [personnages] après leurs 46 soupers au resto et leurs 329 textos? Réjean Tremblay ne nous a pas habitués à une cour aussi assidue dans ses émissions. Sans rien « divulgâcher » ici, sachez qu’Ilsa Trépanier choisira enfin, lundi soir, entre l’amour ou son travail de journaliste au Matin. 2015, H. Dumas, La Presse, Montréal, 14 mars, arts, p. 3.

Sans divulgâcher quoi que ce soit, puisque c’est révélé dans les trois premières minutes du film, le général Tao a véritablement existé. En revanche, il n’est pas l’inventeur du plat qui porte son nom, ni même ne l’a-t-il jamais goûté, puisque c’est une invention relativement récente. 2016, M. Bédard, Le Journal de Montréal (site Web), perspective, 22 juillet.

L’un des premiers faits d’armes du groupe a pris une forme plus agaçante que dommageable : ses membres ont « divulgâché » la fin du dernier tome d’Harry Potter sur des forums de discussion en ligne. 2016, Spirale : arts, lettres et sciences humaines, no 257, p. 48.

Après des mois d’attente, on est enfin allé[s] voir un show de Céline pour la première fois de nos jeunes vies. On avait tellement hâte. Depuis trois semaines, on subissait sur Facebook les photos de nos amis qui étaient déjà allés la voir. Résultat : Jean-Philippe connaissait déjà l’ordre exact du show, pis il n’est pas gêné pour le spoiler à Caroline. D’ailleurs, si vous ne voulez rien savoir du show, on vous conseille d’arrêter de lire tout de suite, parce qu’on va vous divulgâcher ça pas juste un peu. 2016, J.‑P. Daoust et C. G. Murphy, Le Journal de Québec (site Web), spectacles, 17 août.

Ça saute, ça crie, ça explose, ça tire du fusil bionique, le tout entrecoupé de quelques scènes de tendresse, de blagues un peu artificielles et de dialogues rondement menés. Je dis « blagues artificielles » parce que le ton du film est résolument sombre. Je ne veux pas divulgâcher, mais ça se termine très mal. Pour une fois, le méchant gagne. 2018, P. Faucher, La Voix de l’Est, Granby, 5 mai, p. 13.

Quoi qu’il en soit, Double Tap parvient à recréer plusieurs bons gags à la hauteur du premier chapitre, mais manque toutefois de ces éléments de surprise. On a droit à plusieurs cameos de qualité, qui sont toutefois tristement divulgâchés à la fois dans la bande-annonce du film et dans le générique introductif. 2019, Le Collectif, vol. 43, no 5, p. 15.

En ce qui concerne le changement de style dans le dernier tiers du livre, je dois dire que j’hésite à répondre, car j’ai peur de divulgâcher! En tout cas, j’aime l’idée que les lecteurs et les lectrices déboulent dans le féminin par défaut sans attentes ni préconceptions. Je veux leur faire une surprise, créer une expérience de lecture inédite. 2020, J.‑A. Paradis, Les Libraires (site Web), entrevues (essai québécois), 9 août.

Rapidement, l’oppression post-apocalyptique s’installe dans la troisième pièce, qui débute sur un air semblable à la première pièce, mais qui débouche ici sur un refuge dans un exil menant au bord du ravin, puis la chute. Nous divulgâcherions la fin de la pièce en en racontant davantage. 2021, S. Bérubé et S.‑É. Parent, Entrée libre : journal communautaire de Sherbrooke, vol. 36, no 3, p. 10.

Par pléonasme v. tr. dir. Divulgâcher le plaisir (de qqn) : gâter l’expérience d’une personne qui consomme un produit culturel en lui révélant prématurément des informations clés sur celui‑ci.

On apprenait aussi cette semaine que le vrai de vrai occupant de la Maison-Blanche, le président Obama, est la seule personne au monde à avoir demandé et obtenu en exclusivité une copie du premier épisode de la sixième saison de Game of Thrones avant sa diffusion. Une journaliste a même tenté en vain de l’obtenir à son tour en évoquant la loi sur l’accès à l’information. Elle voulait probablement « divulgâcher » le plaisir de tous en révélant des éléments de l’intrigue en primeur... 2016, S. Baillargeon, Le Devoir, Montréal, 23 avril, p. [G1].

Loin de nous l’idée de divulgâcher votre plaisir, mais disons que les nombreuses apparitions éclair éparpillées dans le film valent à elles seules le prix du billet (yo, Bill Murray!). 2016, H. Meunier, Le Droit, Ottawa-Gatineau, 16 juillet, p. A8.

« On a par exemple beaucoup travaillé la séquence du punch (dans laquelle un des jeunes commettra une grosse bêtise. Nous caviardons les détails pour ne pas divulgâcher le plaisir), parce qu’on savait qu’on jouait très proche de la ligne de ce qui est acceptable » socialement et ce qu’on peut montrer à l’écran. 2019, Y. Bergeras, La Tribune, Sherbrooke, 23 février, p. W13.

Par ext. Révéler de manière inattendue ou impromptue un élément d’information (résultat d’une enquête, d’une recherche, d’une affaire, etc.) ou un secret bien gardé.

C’est parti mon kiki : on s’en va en élections! Même si je connais déjà l’issue du scrutin, je ne veux rien divulgâcher et me contenterai donc d’une prophétie : le meilleur parti gagnera! Et c’est vous qui déciderez qui est le meilleur parti. Ou le moins pire! 2019, R. Morin Rossignol, Acadie Nouvelle, Caraquet, 18 septembre, p. 13.

C’est aujourd’hui [qu’un humoriste] sera entendu par le plus haut tribunal du pays dans la cause l’opposant [à un comédien et chanteur]. L’histoire, en trois tomes, a débuté il y a quelques années (attention, je vais divulgâcher). 2021, M. Pilote-Côté, Le Journal de Québec, 15 février, p. 22.

Le 24 heures a voulu savoir combien d’heures par semaine un travailleur au salaire minimum doit travailler pour payer son loyer, et ce, dans sept villes du Québec. Sans rien divulgâcher, on peut vous annoncer qu’une personne qui vit seule doit faire pas mal d’heures supplémentaires pour joindre les deux bouts. 2022, G. Cyr, Le Journal de Montréal (site Web), porte-monnaie, 21 février.

 (Dérivé). Divulgâché, divulgâchée adj. Dont l’intrigue ou les éléments clés ont été révélés prématurément au grand jour (en parlant d’un produit culturel).

Cinéma : les 22 « spoilers » les plus juteux de 2016 [titre] La chaîne YouTube Topsicle a préparé une liste plutôt spéciale pour souligner l’année 2016 au cinéma. En fait, la vidéo ci‑dessous vous gâche les fins de 22 films qui ont été au grand écran en 2016. Parmi les films « divulgâchés », on compte […]. 2017, Le Journal de Québec (site Web), Le fil, 26 février.

 (Dérivé). Rare S’auto(-)divulgâcher v. pron. Gâcher soi-même l’effet de surprise ou son propre plaisir en lien avec la découverte d’un produit culturel en allant chercher une trop grande quantité d’informations sur celui‑ci avant de le consommer.

– Révéler trop d’informations prématurément sur son propre produit culturel (en parlant p. ex. d’un auteur, d’un producteur, d’un réalisateur, etc.), compromettant ainsi l’effet de surprise et de découverte normalement recherché.

Enfin, pourquoi rend-t-on la compilation disponible en ligne deux jours avant la diffusion à son antenne [de Radio-Canada]? Ils se sont auto‑divulgâchés! Pensez-vous qu’ils mettraient en ligne le meilleur sketch du Bye Bye deux jours avant la diffusion? 2017, A. Dufresne, Le Journal de Québec (site Web), perspective (blogue radio), 29 décembre.

S’autodivulgâcher, c’est le pire! [titre] L’avant-dernier épisode d’Alerte Amber s’est littéralement conclu sur un bang, lundi soir, à TVA. […] Le générique de fin a commencé à défiler, puis TVA a inséré l’aperçu de l’épisode de la semaine prochaine, qui révélait les réponses, sans avertissement. Pas fort comme tactique de marketing. 2019, H. Dumas, La Presse+, Montréal, 13 novembre, arts et être, écran 3.

Vous avez encore faim de télé littéraire? Dégustez les aventures d’Arsène Lupin, de Maurice Leblanc, The Time Traveler’s Wife, d’Audrey Niffenegger, Tokyo Vice, de Jake Adelstein, Le jeu de la dame, de Walter Tevis […]. Toutes des séries que vous pouvez vous autodivulgâcher en lisant le matériel original. 2022, H. Dumas, La Presse (site Web), Montréal, chroniques, 30 avril.

Histoire

Depuis 2015. Mot‑valise créé à l’OQLF à partir de divulguer et gâcher, sur le modèle de divulgâcheur, lui-même proposé par cet organisme dès 2014 (v. GDT, s.v. divulgâcher et divulgâcheur). Divulgâcher a rapidement été adopté par les médias, en particulier par les journalistes de La Presse et ceux traitant de l’actualité télévisuelle et cinématographique. Divulgâché, divulgâchée, depuis 2017. S’auto(-)divulgâcher, depuis 2017.

 divulgâchage; divulgâcheur, divulgâcheuse.

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : mars 2023
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Divulgâcher. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/divulgacher