Recherche avancée

DILL PICKLE [dilpikœl] ou  DILL [dil]
n. m.

  

(Emploi critiqué). Cornichon aromatisé à l’aneth.

2023, TLFQ, Cornichons aromatisés à l'aneth (« dill pickles ») [photo].

Un smoked meat avec un dill pickle.

 pickle.

Bulletin d’épiceries [...]. [...] Marinades sures, la chopine 15¢. Marinades sucrées, la chopine 20¢. « Dill Pickles », la douzaine 20¢. 1913, Le Soleil, Québec, 27 mars, p. 5 (annonce).

Et quand vos petits enfants rentrent de l’école pour dîner, bourrez-les de « cole slaw », et s’ils sont bien sages ajoutez des « dills ». 1969, Les Cyniques, dans L. Mailhot et D.-M. Montpetit, Monologues québécois 1890-1980, 1980, p. 213.

Le soir même, elle fait un gros effort : on mange à la maison chéri! Tu parles : une boîte de soupe Campbell, deux grill-cheese carbonisés, des dill pickles, des chips Duchess... 1973, R. Ducharme, L’hiver de force, p. 128.

Histoire

Dill pickle (depuis 1913) et dill (depuis 1969) sont des emprunts à l’anglais nord-américain (v. Webster 1986; v. aussi Mathews, s.v. dill pickle, et OED-Suppl 1972, s.v. dill).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Dill pickle ou dill. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/dill-pickle-ou-dill