Recherche avancée

CRAPET [kʀapɛ]
n. m.

Rem.

Variante graphique : (plus rarement) crapais.

  

Poisson d’eau douce indigène de l’Amérique du Nord, au corps plat et très haut, aux couleurs vives (pour la plupart des espèces), pourvu de deux nageoires dorsales réunies entre elles et dont la première est à rayons épineux.

(Dans des noms spécifiques). Crapet-soleil ou vieillicrapet jaune (Lepomis gibbosus), très coloré (appelé perche-soleil en France). Crapet de roche ou vieillicrapet mondoux (Ambloplites rupestris), crapet vert, peu coloré (appelé aussi achigan de roche autref.). VieilliCrapet calicot : autre nom de la marigane noire (Pomoxis nigromaculatus). Crapet noir ou crapet gris : autres noms du crapet de roche et de la marigane noire.

2012, Cephas, Crapet-soleil [photo], CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lepomis_gibbosus_PAQ.jpg

Rem.Les appellations crapet de roche et crapet-soleil ont été normalisées par le BNQ et l’OQLF (voir BNQ-Pêches2 13, et OLF-Avis4, nos 472 et 473).

 Par ext., Didact. (Général. au pluriel). Nom donné à l’ensemble des poissons de la fam. des centrarchidés (comprenant les crapets proprement dits, les achigans et les mariganes).

Les crapets, la famille des crapets.

J’y vois encore la petite pointe où je m’asseyais pour pêcher la carpe ronde; le bassin où j’attrapais le mulet; la talle d’aulnes où je capturais le crapet. Comme ils répandaient un fumet appétissant, ces petits poissons quand, roulés dans la farine, ils rôtissaient dans le beurre! 1895, Testard de Montigny, La colonisation, p. 56.

Les pêcheurs, accotés aux pierres grises des piliers, cherchant l’ombre, fumaient inlassablement des pipes de plâtre culottées. Ils tiraient parfois de l’eau une carpe lourde ou un crapet plat qui semblait d’or sous le soleil. 1924, H. Bernard, L’homme tombé..., p. 9.

Dimanche au soir à Châteauguay, Les pieds pendant au bout du quai [...]. Les enfants r’viennent en chaloupe, Y ont pêché trois crapets-soleils. 1974, R. Léger (groupe Beau Dommage), « Harmonie du soir à Châteauguay », dans R. Chamberland et A. Gaulin, La chanson québécoise de La Bolduc à aujourd’hui, 1994, p. 216.

Ex-equo [sic] avec le crapet de roche et le crapet calicot (marigane noire) dans le cœur des enfants, le crapet-soleil a l’immense mérite d’initier aux joies de la pêche sportive. Les crapets sont souvent l’occasion d’un premier contact avec la faune aquatique. Ce sont donc des espèces par excellence pour la pêche en famille. 1991, Sentier Chasse-Pêche, mars, p. 54.

 (Variante). Région.(Mauricie et Bois-Francs). Carapet. (Rinfret, GPFC, PPQ 1410s; voir aussi PoirPêche 17, enq.).

 (Comme sobriquet).

Le curé et le notaire savent son vrai nom; le peuple se contente du sobriquet, toujours pittoresque. Carapet était court, large et plat comme le poisson qu’on appelle de ce nom [...]. 1912, A. Rivard, dans BPFC 10/7, p. 250.

Histoire

Depuis 1712 (G. de Catalogne, Archives des colonies, BAnQQ, Correspondance générale (Canada), vol. 33, fo 214). Crapet (variante carapet), servant à désigner un poisson, est sans doute un héritage de l’époque de la colonisation, comme le suggère déjà la première attestation du mot. Il paraît s’agir d’une variante de carpet (diminutif de carpe), lequel a servi à désigner un poisson (fam. des balistidés) semblable à une carpe, mais plus court, que l’on rencontre dans les eaux africaines (notam. au Sénégal). Carpet est attesté dans cet emploi dans les dictionnaires français du XIXs. seulement.

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Crapet1. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 14 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/crapet