Recherche avancée

COQUINER [kɔkine]
v. tr. et intr.

1

v. tr. Disparu Escroquer (qqn).

René P. et Moise Longtin on bien refusé de payer les 2 billet due à Mr. Goyette et Tous[saint] Rochon[,] il veut me coquiné de £ 13. Apprès toute les affer finie. Quel crace... 1844, Fr.-M. Lepailleur, dans R.-L. Séguin (éd.), Journal d’exil, 1972, p. 181.

Le dit Laflèche a toujours passé pour un des plus honnêtes hommes de la paroisse [...]. Antoine R. Laflèche a toujours fait honneur à ses affaires, en ce sens-ci qu’il s’est endetté, qu’il est devenu pauvre, que ses biens ont été vendus, et que je n’ai jamais eu connaissance qu’il ait cherché à coquiner personne. 1878, Trois-Rivières, BAnQQ, Cour d’appel (Québec), cause no 48, factum de l’intimé, appendice, p. 9.

2

v. intr. AcadieTricher (p. ex. en affaires, au jeu).

Rem.Variante graphique : (d'après une variante de prononciation) cotchiner.

Gapi, lui, il dit que si leu paradis est rien que fait pour les riches, ben qu’il aime aussi ben point y aller pantoute. Il dit qu’un’ étarnité qui s’achète, ça ressemble trop à ce monde icitte et qu’il en a eu assez d’un de c’te sorte-là. Il est pas aisé, Gapi, et quand c’est qu’il s’enrage, il pourrait aussi ben mettre le feu au paradis avec les propres flambes de l’enfer. Mais ça sert à rien de se mettre en dève, que j’y dis, ou ben d’asseyer de cotchiner, ou même de se bouder dans un coin et de faire sarment qu’on ira pas pantoute à autchun endroit. 1971, A. Maillet, La Sagouine, p. 68.

 AcadieCoquinage n. m. Coquinerie, acte de malhonnêteté. (Poirier).

Histoire

De coquin.

1Depuis 1844. Relevé en occitan et en franco-provençal sous des variantes propres à ces parlers (v. MistrProv3, s.v. couquina, et GPSR). Cp. par ailleurs koken « voler (qqch.) » dans les créoles mauricien et seychellois (v. BakMaur 151 et D’OffSeych). 2Depuis 1909 (Dionne). Relevé en occitan (v. BérLim, s.v. couquina) ainsi qu’en créole guadeloupéen (v. PoullGuad, s.v. kokiné : Lè ou ka jwé kat, ou enmé kokiné « tu triches quand tu joues aux cartes »). Coquinage a été relevé en Suisse romande (v. GPSR).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Coquiner. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 16 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/coquiner