Recherche avancée

COPPÉ, COPPÉE [kɔpe]
adj.

  

VieuxÊtre coppé : avoir de l’argent.

Par ext., Très fam. Être bien habillé; (d’une femme) être maquillée d’une façon voyante.

Mais il n’est pas assez coppé pour se mettre en ménage. Vos parents sont pauvres et vous devriez pas tant faire votre enflée. 1879, Le Vrai Canard, Montréal, 27 décembre, p. [2].

Je t’assure qu’il y avait pas gros de monde. La moitié des tables avait de la pratique seulement. Il fallait être coppé pour manger là. On payait deux piastres par billet. On avait mis comme une manière de clôture autour des mangeurs pour les séparer du monde qui payait 25 cts pour entendre les speech et la musique. 1887, Le Violon, Montréal, 2 juillet, p. [2].

– Pierre : C’est vrai, vieux. Mais, bec de gaz, je suis cassé. J’ai rien qu’une trentaine de sous. – Ti-Toine : Je suis coppé, moi, mon père m’a balancé une piastre, ce matin, après la messe. 1938, A. Audet, Madeleine et Pierre, 1er novembre, p. 3 (radio).

Mais durant la veillée, comme ça se produit assez souvent, les couples changent. À un moment donné, ben, il y en a un [homme] qu’est arrivé, beau garçon, bien coppé, avec des gants, toute. Pendant la danse, il accoste la jeune fille pour danser, et puis il dansait très bien. 1974, Château-Richer (Montmorency 1), AFEUL, R. Pouliot 62 (âge de l’informateur : n. d.).

 VieuxCopper v. intr. Payer, dénouer les cordons de sa bourse. (voir p. ex. Dunn, Clapin, Dionne).

 (Hapax). Décoppé, décoppée adj. Sans argent. (Dionne).

Histoire

De coppe (sens I.4). Être coppé, depuis 1879 au sens d’« avoir de l’argent ». L’emploi par extension, relevé dans des enquêtes depuis 1974, est peut-être à mettre en rapport avec l’anglais coped (ou copped) « fig. stuck up; proud, conceited » (v. OED, sens 4). Copper v., depuis 1880.

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Coppé, coppée. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 15 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/coppe-coppee