Recherche avancée

COCOTIER [kɔkɔtje]
n. m.

  

(Emploi critiqué). Petit récipient en forme de coupe, destiné à servir un œuf à la coque.

2023, TLFQ, Cocotiers [photo].

Rem.On dit aussi coquetier, comme en France.

Six Souscoupes, Trois Tasses[,] une bole, & Cinq Cocotiers [...]. Six Cocotiers, quatre assiettes, [...] un Sucrier, une boete a Thé, un Pot [...]. 1806, Montréal, dans RAPQ 1953-1955, p. 144.

– Nastasie : Bon, approchez manger. J’ai mis les œufs dans le saucier; mets-en deux à ton père, Colombe. [...] – Colombe : Dans le cocotier, maman? 1953, J. Bernier, Je vous ai tant aimé, 17 avril, p. 5-6 (radio).

Ils passaient, pis ils vendaient de la crème à [la] glace, dans des casseaux, des cocotiers, là, pour les œufs. Des cocotiers en pierre. Ils vous emplissaient ça, pis ils faisaient un petit comble [=cône?], là, pis ils vendaient ça un sou. 1964 env., Montréal, AFEUL, P. Perrault 91 (âge de l’informateur : n. d.).

Histoire

De coco « œuf » (v. coco1); depuis 1806. Héritage des parlers de France; relevé dans le Nord-Ouest et l’Ouest (v. FEW cŏccum 2, 823a, et kŏk- 2, 858a).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Cocotier. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 20 février 2024.
https://www.dhfq.org/article/cocotier