Recherche avancée

COCOA [kokoɑ]
n. m.

  

VieuxNoix de coco.

2012, Hans, Cocoa [photo], Hans CC0, Wikimedia Commons. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Dispersion_noix_de_coco.jpg?uselang=fr

 coconut.

[...] il aura constamment en mains et à vendre un assortiment considérable et choisi de groceries, vins, huiles, liqueurs, thés, cafés, sucres, épices, fruits, conserves, marinages, sauces, cocoas, etc. [...]. 1856, La Patrie, Montréal, 26 mai, p. 3 (annonce).

Enfin chacun sait [...] que le coco est le fruit du cocotier, arbre de la famille des palmiers [...]. Mais, j’y pense, le nom de coco donné au fruit de cet arbre tend depuis quelque temps à être substitué par celui de cocoa, surtout dans le commerce. 1902, J.-W. Miller, dans Le Naturaliste canadien, vol. 29, no 2, p. 18.

Histoire

Depuis 1856; de l’anglais (v. OED, s.v. coco, et Webster 1986, s.v. coco1).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Cocoa1. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 14 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/cocoa