Recherche avancée

COCO [koko]
n. m. et adj. invar.

1

n. m. VieilliCacao.

Amande de coco. Beurre de coco.

Une tasse de coco chaud, de chocolat chaud.

2023, TLFQ, Tasse de chocolat chaud (« tasse de coco ») [photo].

 cocoa2.

2

adj. invar. VieilliBrunâtre.

Couleur coco.

Brun coco, qui rappelle la couleur du cacao.

Beau Jersey circulaire de 54" de largeur, pure laine Botany, dans les couleurs coco, brun, rouge-vin, rouille, rose pâle, bleu pâle, vert pâle et jaune pâle [...]. 1933, Le Soleil, Québec, 2 mars, p. 9 (annonce).

Pour votre costume de gabardine turquoise, il me semble que vous pourriez vous procurer le même tissu assez facilement. Sinon, le brun clair, coco, est un ton qui s’harmonise parfaitement. 1949, O. Oligny, Entre nous, 31 mars, p. 3 (radio).

Histoire

1Depuis 1902 (NatCan 29/2, p. 17). De l’anglais coco, ancienne variante de cocoa (v. OED et Craigie, s.v. cocoa). Relevé également dans le parler des îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey (v. GarGuern3, s.v. cocoa; v. aussi LeMJers : J’aime bein eune tâssée d’coco d’vant m’couochi au sé), qui le tient lui aussi de l’anglais. 2Depuis 1933. Sans doute d’après l’anglais cocoa (v. OED-Suppl 1972, Random 1983 et Webster 1986).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Coco3. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 23 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/coco-1