Recherche avancée

CIGOUILLE [siɡuj]
n. f.

  

Pop.Syn. de zigoune.

2023, Peter Jackson, Cigarettes (« cigouilles ») [photo].

Calvaire! j’ai oublié mes cigouilles. Qu’est-ce que j’vas faire? Pus une cenne pour en acheter. Pas pour en emprunter à Fred, y [est] ben trop séraphin. Y va me dire que c’est nosmokigne dans l’entrepôt. 1965, A. Major, La chair de poule, p. 133.

 (Mot de la même famille). Vieux Cigale n. f. ou cigane n. f. (parfois masc.). Cigare.

Il y avait là un individu qui fumait un cigane avec un air bien jongleux. Je m’approchai de lui et je reconnus bien mon vieil ami Joly. [...] Joly venait de tirer sa dernière touche. Il lança son bout de cigane par-dessus la balustrade [...]. 1879, Le Vrai Canard, Montréal, 30 août, p. 2.

Histoire

Depuis 1965; sans doute formé de cig(arette), et du suff. -ouille. Cigale (depuis 1894, Clapin 352) est une variante de cigare; le mot a été relevé en France au XVIIIe s. dans la langue générale, puis au XIXe s. dans le parler de Nantes (v. FEW maya zicar 20, 85a). Cigane (depuis 1879) est issu du précédent, par suite de l’hésitation entre l et n (à propos de cette tendance, v. JunPron 175-177).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Cigouille. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 12 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/cigouille