Recherche avancée

CHARNIÈRE [ʃaʀnjɛʀ]
n. f.

Rem.

Variantes graphiques : (d’après des prononciations populaires) charniérechargnère.

  

Syn. de charnier.

2022, TLFQ, Charnière du cimetière Mount Hermon à Sillery [photo].

– Mais où est-ce donc que vous allez mettre mon fils? demanda Chauvin, d’un air inquiet : je ne vois pas de fosse creusée pour. – Mais, ici, répondit le gardien, dans La Charnière – c’est là que l’on met les pauvres pendant l’hiver; la terre est gelée, et ça couterait [sic] trop cher pour faire les fosses. – Ah! monsieur, je vous en prie, ne le mettez pas là; ma pauvre femme en mourrait de douleur, si elle le savait. Mon fils n’y restera pas la nuit, il va être volé par les cler[c]s-docteurs. [...] Oh! je vous en prie, ne me refusez pas cette grâce, je gratterai plutôt la terre avec mes mains – mais, pour l’amour de Dieu, ne mettez pas mon fils dans La Charnière. [/] Cette horreur des pauvres pour le Charnier n’est point exagérée. Il y a eu un temps où des gardiens infidèles se laissaient corrompre par l’appât de l’or, et fesaient [sic] du charnier un réservoir où les clerc[s]-docteurs venaient, à prix fixe, y cho[i]sir les sujets de dissection qui leur convenaient. 1846, P. Lacombe, « La terre paternelle », dans Album littéraire et musical de La Revue canadienne, février, p. 22.

Et puis quand c’était l’hiver, ils enterraient pas les morts; ils creusaient pas de fosses dans la terre gelée. Il y avait une charnière, là, pour mettre les tombes. Et puis, quand c’était rendu le printemps, bien chacun allait enterrer ses morts. 1972,Québec, AFEUL, M. Laroche 35 (âge de l’informatrice : 58 ans).

Histoire

Variante de charnier, attestée depuis 1846. N’a pas été relevée comme telle ailleurs qu’au Canada; cp. cependant carnière « lieu couvert, galerie où l’on dépose les ossements des morts », en ancien picard (v. FEW carnarium 2, 382b).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Charnière. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 18 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/charniere