Recherche avancée

CADUC [kadyk]
n. f.

Rem.

Variantes graphiques caduque, quaducqueduc.

  

VieilliRéseau de canalisations assurant la distribution de l’eau courante dans une agglomération.

Construire une caduc.

 Distribution de l’eau courante dans une agglomération au moyen d’un tel réseau de canalisations; service qui en résulte.

Avoir la caduc.

 aqueduc.

Il faut qu’ils nettoyent tous les puits, pis qu’ils les désinfectent, pis tous les cours d’eau, en ce temps-là, il y avait pas de caduc, ils amenaient l’eau des rivières, des réservoirs. Ils nettoient tout ça, pis là l’épidémie qui cesse. 1948, Sainte-Marie (Beauce), AFEUL, L. Lacourcière 634 (âge de l’informatrice : 88 ans).

Chez nous à Tourlognon on n’avait pas de caduque [...]; on allait chercher l’eau au ruisseau. Mais on avait une belle source avec de la bonne eau pour boire. 1972, Saint-Edmond-les-Plaines (Lac-Saint-Jean-Ouest), dans Saguenayensia, vol. 14, no 3, p. 76.

Lui c’est toute un numéro! Son vrai métier qu’y m’a dit, c’est ferblanquier. Mais, y fait toute. C’est lui qui s’occupe de la caduque pour le village. 1979, B. B. Leblanc, Y sont fous le grand monde!, p. 209.

Vieilliou région.(Charlevoix, Saguenay–Lac-Saint-Jean). Robinet d’eau courante.

2017, A. Levine, Caduc [photo], PxHere. https://pxhere.com/fr/photo/203128

Ouvrir, fermer la caduc.

 champlure.

Histoire

Depuis 1906 (FSPFC). De aqueduc, par suite d’une réinterprétation de l’aqueduc (variante l’aquaduc) en la queduc (d’où la caduc).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Caduc. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/caduc