Recherche avancée

BOUETTEUX, BOUETTEUSE [bwɛtø, bwɛtøz]
adj.

  

Fam.Qui contient, qui a la consistance de la bouette; qui est formé, couvert de bouette.

Chemin, sentier, terrain bouetteux. C’est bouetteux.

 Caractérisé par la présence de bouette.

Temps, mois bouetteux.

 bouette1gadoueux, gadoueuse (s.v. gadoue); slocheux, slocheusevaseux, vaseuse.

Nous pouvons prendre un paletot de printemps boîteux [sic] et crotté, le nettoyer et le réparer pour qu’il ait l’air d’un neuf. 1930, La Presse, Montréal, 10 mars, p. 19 (annonce).

D’un air réprobateur, Marité fixe les genoux de ses jeans maculés de terre. – Faut creuser un bon trou et la terre est bouetteuse, dit‑il en guise d’explication. 1987, Fr. Noël, Myriam première, p. 424.

Les salles communautaires des chalets de ski sont bruyantes […]. On glisse sur les planchers bouetteux et humides, c’est presque la guerre pour un bout de banc ou un coin de table où déposer sa poutine. 2005, Le Nouvelliste, Trois-Rivières, 1er mars, p. 3.

Je vous souhaite un mois d’avril heureux, ensoleillé et pas trop bouetteux, du bon temps, de partir des semis, de vous faire bronzer la bette au doux soleil printanier. 2015, L’hebdo charlevoisien, Baie-Saint-Paul, 1er avril, p. 21.

La Bootcamp-Race, […] [u]n parcours de 6 km le plus bouetteux jamais construit, comportant plus de 25 obstacles, qui testera la détermination de plus de 2 500 coureurs, dans un tout nouveau thème. 2018, Nordinfo.com, Saint-Eustache, 7 juillet, p. 18.

Fig.

C’est le printemps, vive la bouette! [titre] Eh bien, comme si la cour n’était pas assez pleine, un paradis fiscal maintenant! Et juste à temps pour le deuxième débat des chefs! […] disons que la table est mise pour un débat corsé. Peut-être même sale. Bouetteux et nauséabond, comme ce qui nous attend bientôt sur les trottoirs de Montréal, si l’hiver peut finir par finir. 2014, La Tribune, Sherbrooke, 27 mars, p. 11.

Nous constatons une baisse drastique dans le nombre d’inscriptions au soccer récréatif. Nous avons l’impression que la mauvaise gestion […] et les irritants qui en découlent sont les raisons majeures de cette diminution. […] Beaucoup de parents ne veulent plus avoir la responsabilité d’une équipe quand ils n’ont aucune information venant de l’association. Ils devenaient malheureusement les boucs émissaires de cette organisation bouetteuse. 2016, Le Courrier de Saint-Hyacinthe, 16 juin, p. A11.

 Région.Bouetteux n. Personne qui se déplace, qui se salit dans la vase, dans la bouette.

Rem.La forme féminine bouetteuse n’est pas attestée dans la documentation consultée.

Cette activité d’un seul jour est organisée lors de la marée descendante des marées des vives-eaux qui, elle, se produit tous les 14 jours. Le fleuve est à ce point bas que les « bouetteux » peuvent patauger dans la gadoue de l’estran jusqu’à mi‑jambe sur cinq kilomètres et se rendre ainsi en plein milieu du fleuve. Certains traînent même avec eux leur vélo. Attention! Marcher dans la vase, c’est glissant. Gare aux chutes! 1998, La Presse, Montréal, 4 juillet, p. G10.

450 personnes dans la « bouette » à l’île Verte! [titre] Environ 450 personnes ont récemment traversé le fleuve à pied entre la municipalité de l’île Verte et l’île Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, au Bas-Saint-Laurent. L’activité, qui se déroule évidemment à marée basse et baptisée « Le sentier de la bouette », est organisée depuis 1989. Le retrait des eaux à cet endroit est tel que quelques centimètres seulement imbibent les vases de l’estran, ce qui permet la réalisation du périple. […] La traversée de deux heures, réalisée avec des guides insulaires, a permis aux « bouetteux » de vivre une expérience fascinante en parcourant quatre kilomètres à pied dans le fleuve. 2010, Cyberpresse (site Web), 19 août.

Quand on arrive sur le vrai terrain de boue proprement dit, on remarque les nombreuses voitures stationnées aile contre aile. Les conducteurs qui sont souvent accompagnés d’amis et des membres de leur famille s’installent sur les monticules qui servent en fait d’estrades naturelles. […] Tout en bas, on distingue facilement les fameux couloirs de bouette que les « aventuriers » du jour vont devoir traverser en essayant de ne pas s’enliser. Il y a trois moments‑clé [sic] dans ce sport de bouetteux ([l]e nom qu’on donne aux participants et à ceux qui les regardent faire). 2014, P. Demers, Les bouetteux de Saint-Jean-Vianney : Le territoire du lièvre, Mauvaise herbe (site Web), 13 mai.

Histoire

Depuis 1930. De bouette1 et du suffixe ‑eux ou ‑euse.

Dernière révision : janvier 2023
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Bouetteux, bouetteuse. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 23 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/bouetteux-bouetteuse