Recherche avancée

BLENDER [blɛndœʀ]
n. m.

Rem.

Variante graphique : blendeur.

  

(Emploi critiqué). Appareil électroménager se composant d’un socle où est logé le moteur et d’un récipient doté à la base d’un couteau-hélice qui est utilisé pour mélanger, écraser, broyer, réduire en purée des aliments.

2023, TLFQ, Mélangeur (« blender ») [photo].

Passer qqch. au blender. Mettre les légumes dans le blender.

Rem.Dans la langue de la publicité et dans le langage soigné, on emploie plutôt mélangeur; en France, le terme généralement utilisé, bien qu’il soit critiqué, est mixeur.

Pour faire du beurre de pinottes infiniment supérieur à celui acheté au magasin, je prends trois tasses de pinottes salées et 4 c. à table d’huile végétale que je mets dans le mélangeur (« blender »). 1974, P. DesRuisseaux, Le p’tit almanach illustré de l’habitant, p. 52.

Faire la cuisine ne suffit plus. Il faut varier les menus, suivre les principes d’une saine alimentation, utiliser au maximum les ressources du congélateur, du blender, du presto, du Corning ware, etc. 1982, Le Collectif Clio, L’histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, p. 397.

Il se contente, au petit déjeuner, d’un mélange de jus de fruit, germe de blé et lait passé au blender [...]. 1983, L’Actualité, juin, p. 74.

Histoire

Depuis 1964 (KellFr 120); emprunté de l’anglais nord-américain (v. Random 1983 et WebsterW 1988).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Blender. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/blender