Recherche avancée

BARDASSIER, BARDASSIÈRE [baʀdasje, baʀdasjɛʀ]
adj. et n.

Rem.

Variantes graphiques : (d’après des variantes de prononciation) berdassier, beurdassierbredassier, bordassier.

1

Péjor., vieilliQui s’exécute bruyamment pour peu de résultat; tapageur.

AcadieDépensier, gaspilleur. (PoirierG, s.v. beurdasseux).

2

VieuxQui exerce toute espèce de métiers; qui est très actif.

3

VieuxQui se plaît à semer la discorde, à se mêler de ce qui ne le regarde pas.

Histoire

De bardasser.

1Depuis 1744 (PotierH 54, où bredassier est mis en relation avec bredasser « faire mille petits ouvrages »). Héritage des parlers de France; relevé dans l’Ouest et le Centre sous la forme berdassier « homme brouillon », « qui remue avec bruit » (v. FEW brittus 1, 540b). 2Depuis 1855 (DictBarb, s.v. bredassier). 3Depuis 1810 (VigerB, s.v. bredassier). Sans doute hérité des parlers de France, cp. en Bretagne française berdassier « homme qui se met en colère pour des riens » (FEW id.).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Bardassier, bardassière. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 14 avril 2024.
https://www.dhfq.org/article/bardassier-bardassiere