Recherche avancée

BARDASSERIE [baʀdasʀi]
n. f.

Rem.

Variantes graphiques : (d’après des variantes de prononciation) berdasserie, beurdasseriebredasserie, bordasserie.

1

Acadie(Au pluriel). Menues besognes qu’on exécute sans but précis; chose futile, dépense inutile.

Des bardasseries.

2

VieuxBruit, tapage.

 barda (sens 2).

3

VieuxTracasserie.

 barda (sens 4).

Histoire

De bardasser.

1Depuis 1744 (PotierH 54 : Bredasserie). Cp. un emploi voisin dans le Poitou (« travail salissant et peu avantageux », v. RézVend 127). 2Depuis 1909 (Dionne, s.v. berdasserie). Cp. la forme berdincerie « bruit métallique, tintement » dans le Perche (v. DudPerch). 3Depuis 1810 (VigerB, s.v. bredasserie).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Bardasserie. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 20 février 2024.
https://www.dhfq.org/article/bardasserie