Recherche avancée

BARBUE [baʀby]
n. f.

Rem.

Variante graphique : (XVIIe et XVIIIe s.barbuë.

  

Vieilliou région.Nom donné aux poissons d’eau douce américains dont la mâchoire est garnie de plusieurs barbillons ressemblant à des moustaches (fam. des ictaluridés, incluant notam. la barbue de rivière et les barbottes).

(Petite) barbue blanche : nom donné à la barbotte des rapides.

 (Spécial.). Mod.Barbue ou (chez les spécialistes) barbue de rivière : poisson d’eau douce américain (Ictalurus punctatus) de la même famille que la barbotte avec laquelle il partage les barbillons et les nageoires épineuses, mais qui s’en distingue par sa taille plus grande et sa nageoire caudale fourchue.

Rem.1. L’appellation spécifique barbue de rivière a été normalisée par le BNQ et par l’OQLF (voir BNQ-Pêches2 8, et OLF-Avis4, no 175). 2. Chez les pêcheurs du golfe du Saint-Laurent, le mot barbue désigne plutôt un poisson de mer également appelé morue barbue.

 morue.

La Barbuë commune en tout ce Pays, & qui abonde par tout, est un poisson sans écaille, qui a la teste plus grosse que le reste du corps, n’a que la grosse arreste : la chair en est blanche & delicate, pour estre un des plus gras de ce Pays-icy : elle a d’ordinaire un pied & demy ou deux pieds de long : elle se prend à l’ameçon : elle est fort bonne salée. 1664, P. Boucher, Histoire veritable et naturelle, p. 77.

Les Barbuës des Lacs ont un pied de longueur, mais elles sont tout à fait grosses : on les appelle Barbuës à cause de certaines barbes pendantes le long du museau qui sont grosses comme des grains de bled. Celles du Missisipi sont monstreuses, les unes & les autres se prennent aussi bien à l’ameçon qu’au filet, & la chair en est assez bonne. 1703, Nouveaux voyages de Mr. le baron de Lahontan, t. 2, p. 55.

Les jours précédents ont-ils été pluvieux, l’eau des rives est trouble. Les poissons cauteleux ou défiants, comme l’anguille ou la barbotte, vont donner. Le ciel a-t-il été serein, le soleil sans nuages, allons visiter les prairies sous-marines où paissent en paix les carpes ou les barbues, où s’abritent des troupes nombreuses de perches [...]. 1876, A.-N. Montpetit, « Neuf jours chez un trappeur », dans L’Opinion publique, Montréal, 29 juin, p. 308.

Pêcheurs de barbues lisses [/] qui même la tête coupée [/] battent avec leurs nageoires [/] la mesure d’un orchestre [/] invisible et sous-marin. 1967, G. Godin, Les cantouques, p. 28 (poème).

Pour celui qui désire terminer son excursion [de pêche] par un excellent repas, le filet de petite barbue blanche est tout désigné. Elle possède une belle chair blanche et légèrement grasse. La grosse barbue blanche étant plus grasse, il est préférable de l’apprêter en matelote (pommes de terre, oignons et morceaux de poisson). 1978, Québec Chasse et Pêche, avril, p. 185.

 (Variante ancienne). Barbu n. m. Syn. de barbue (dans son emploi vieilli).

[...] les rivieres, ruisseaux, lacs, & estangs sont en tel nombre que l’on peut desirer, y ayant [...] des brochets, aucuns de cinq pieds de long, barbus qui sont sans escaille, de deux à trois sortes grands et petits [...]. 1632, Les voyages de la Nouvelle France occidentale, dicte Canada, faits par le Sr de Champlain, 1re partie, p. 6.

Histoire

Depuis 1634 (RJ 6, p. 270 : ils prennent [...] des Barbuës, des Anguilles, des Lamproyes). Par extension de l’emploi qu’on fait du mot en France où il s’applique, depuis le XIIIe s., à un poisson marin plat ressemblant au turbot (v. Robert 1985 et TLF). Barbu n. m. a été relevé au début du XIXe s. en Provence et au XXe s. en Franche-Comté, mais en parlant d’un poisson à barbillons mieux connu en France sous le nom de barbeau (v. RollFaune 3, p. 147, et ALFC, vol. 3, compl., no CXXXI). Barbue est mentionné dans les écrits de certains voyageurs et explorateurs anglais du Nord-Ouest canadien (v. DictCan).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Barbue. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/barbue