Recherche avancée

BARBOTINE [baʀbɔtin]
n. f.

Rem.

Variante graphique : barbottine.

  

Syn. de sloche (sens 2).

Machine à barbotine. Barbotine aux fraises, aux framboises. Commander, boire, savourer une barbotine.

Rem.Bien que les termes barbotine et sloche soient synonymes dans l’usage, le premier est considéré comme plus soutenu et le second est critiqué par des observateurs du langage étant donné qu’il s’agit d’un emprunt à l’anglais (voir Histoire).

Dans le cadre de sa campagne d’information sur l’affichage public en français, l’Office de la langue française vient de publier un petit carnet intitulé « 101 expressions à corriger ». […] la slush, ce délicieux breuvage dont les enfants raffolent mais que les adultes détestent devra maintenant être reconnu comme une barbotine. Les enfants devront s’y faire. 1981, Le Soleil, Québec, 21 octobre, p. A11.

La Barbotine est un mélange partiellement congelé servi dans des grands verres, sur lequel on verse de l’eau gazeuse ou du soda au gingembre. Fraîche, savoureuse et pétillante, c’est la boisson estivale parfaite pour les enfants et les adultes. 1986, L’Artisan, Repentigny, 13 mai, p. 54.

Notre bar laitier vous propose du lait fouetté, des coupes glacées, de la barbottine et un vaste répertoire de glaces dures et molles pour vous rafraîchir. 1990, Le Sentier, Saint-Hippolyte, juin, p. 10 (annonce).

Enrobé de chocolat évidemment, le cornet de crème glacée molle était de petit format – je le jure! – et tellement bon, étant donné qu’il était consommé dans l’illégalité! Tant de variétés sont au menu – incluant la barbotine (slush), très à la mode auprès des plus jeunes, l’éternelle coupe glacée (sundae), le « banana split » classique, le yogourt glacé (fait à partir de fruits frais congelés que l’on voit « de visu » dans la glacière) et tous ces nouveaux noms et variétés inédits – que l’on ne sait plus où donner de la tête... et de la langue! 1993, La Presse, Montréal, 23 juin, p. D3.

L’été est la saison idéale pour déguster des boissons aux fruits rafraîchissantes. On peut broyer des glaçons et des fruits frais de saison dans un mélangeur ou préparer des barbotines en ajoutant de la glace pilée à son jus de fruits préféré. 2003, Journal Métro (Montréal), 3 juin, p. 12.

D’un format peu compact pour le rangement, ce broyeur à glaçons plaira toutefois aux amateurs de barbotines (la slush pour les initiés!). Rien à voir avec la gadoue hivernale, la fine neige fondante produite par l’action de ce broyeur facile à manipuler […] n’a plus qu’à être arrosée de jus avant d’être servie avec une paille. 2005, Le Soleil, Québec, 23 juin, p. B2.

Par anal., RareSyn. de sloche (sens 1).

    bouette1gadouegibelotte.

Le premier flocon n’a pas encore touché terre qu’on prie déjà pour qu’il fonde et que cet hiver devienne un vague souvenir, mais dès que le mercure traverse légalement la frontière du zéro et que le paysage devient aussi brun qu’un catalogue de 1979, on peste que la saison des tuques a filé trop vite. Aussi bien profiter des derniers moments en compagnie de la dame blanche avant qu’elle ne se change en barbotine. 2017, Infodimanche, Rivière-du-Loup, 1er mars, p. 18.

Histoire

Depuis 1981. Terme proposé par l'Office de la langue française (devenu Office québécois de la langue française en 2022) dans le but d’éviter l’anglicisme sloche dans la langue commerciale (v. ce mot, sens 2; v. aussi GDT). Néologisme issu de la terminologie de la céramique; extension sémantique à partir du sens de « pâte à poterie délayée dans de l’eau », usité en français depuis la fin du XVIIIe s. (v. TLF). Bien que ce néologisme se soit implanté dans l’usage soigné au Québec, il n’a pas réussi à supplanter sloche dans la langue courante.

 
Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : octobre 2022
Pour poursuivre votre exploration du mot barbotine, visionnez notre capsule vidéo Dis-moi pas!?.
Trésor de la langue française au Québec. (2022). Barbotine. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 28 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/barbotine