Recherche avancée

BARBEAU [baʀbo]
n. m.

  

Vieuxou AcadieNom donné à de petits poissons (genre Fundulus, fam. des cyprinodontidés) des eaux peu profondes, douces ou saumâtres, souvent utilisés comme appâts.

Rem.En France, désigne un poisson d’eau douce à barbillons (voir Histoire).

Pour du poisson de riviere ou d’étang, j’en ay veu fort peu, nous avons tant de poisson de mer tout proche les Forts, que l’on ne prend pas la peine d’aller chercher les étangs, outre qu’il faudroit avoir des tramails pour cela; la cenne n’y peut servir, y ayant trop d’herbiers & des bois dedans, en quelques rivieres on peut faire cenner; j’y ay pris des barbeaux, des petits barbillons & du goujon. 1672, N. Denys, Description geographique et historique des costes de l’Amerique septentrionale, t. 2, p. 274.

Dans la rivière des Coques, les petits barbeaux sautaient à la surface, le temps d’y attraper une bouchée du soleil qui se mirait dans leurs écailles : toutes ces lumières, qui s’allumaient et s’éteignaient donnaient à la rivière une allure féerique. 1958, A. Maillet, Pointe-aux-Coques, p. 27.

Les petits garçons, durant le printemps et l’été, passaient une bonne partie de leur temps à s’amuser avec leurs petits canots avec lesquels ils faisaient la pêche comme leurs grands frères ou leurs papas. [...] Faire la pêche dans ce cas voulait dire d’abord attraper du poisson (des barbeaux que l’on prenait au bord de la mer, dans l’anse), les écorcher, les faire sécher, puis les expédier aux « Iles », c’est-à-dire les transporter d’une rive de l’étang à l’autre. 1977, D. D’Éon, Histoires de chez-nous, p. 23-24.

Histoire

Depuis 1672. Par extension de l’emploi que le mot connaît en France où il s’applique, depuis le XIIe s., à un poisson d’eau douce à barbillons de la famille des cyprinidés (attesté d’abord sous la forme plurielle barbiaus, v. TLF, s.v. barbeau2).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Barbeau. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 23 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/barbeau