Recherche avancée

BALADODIFFUSION [baladodifyzjɔ̃]
n. f.

Rem.

Variantes graphiques : (ces graphies ne sont pas admises ni consignées dans les dictionnaires consultés) balado‑diffusionbalado diffusionballadodiffusion.

1

Mode de diffusion de fichiers numériques audio ou vidéo sur Internet permettant leur téléchargement en vue d’une écoute ou d’un visionnement au moment de son choix, en particulier sur un appareil mobile; technologie sur laquelle s’appuie ce mode de diffusion.

Baladodiffusion audio, radio, vidéo. Accessible, disponible en baladodiffusion. Écouter, diffuser, offrir un contenu en baladodiffusion. Capsule, chronique, émission, série, cours, entrevue en baladodiffusion. Fichier, plateforme, service, chaîne de baladodiffusion. En format baladodiffusion. Sous forme de baladodiffusion.

Rem.D’origine québécoise, ce mot est aussi attesté sporadiquement dans le reste de la francophonie (voir Robert (en ligne) 2022‑12, qui l’enregistre, mais le marque comme « rare » et « courant au Canada »; voir Histoire). Ce sont plutôt les mots podcasting et podcast, aussi usités au Québec, qui se sont implantés dans l’usage courant en France. Le terme service audio à la demande y a été officialisé en 2020 (voir FranceTerme, s.v. podcasting).

 balado (sens 2).

Ne vous méprenez pas : prioriser n’est pas supprimé parce qu’« il n’est pas français ». D’ailleurs, il n’y a souvent rien de mal avec les mots que certains patriotes linguistiques qualifient de « pas français ». Contraception et bungalow ne sont pas français (anglais et hindi, respectivement), et où serions-nous sans eux? [...] De toute manière, l’Office de la langue française accepte prioriser, ce qui venant de gens qui essaient de nous faire avaler baladodiffusion pour podcasting le rend tout à fait légitime. 2004, N. Langelier, La Presse, Montréal, 13 novembre, cahier Actuel, p. 7.

Les radios commerciales dorment au gaz. […] Que faire, alors, pour obtenir sa dose de musique émergente? Se tourner vers la baladodiffusion, diront un nombre croissant d’adeptes. Certains d’entre eux raffolent tellement des podcasts qu’ils ont mis leur radio à off, pour de bon... 2005, N. Bérubé, La Presse, Montréal, 13 novembre, arts et spectacles, p. 2.

Certains services permettent de publier des photos sur votre blogue, d’y rediriger des courriels ou des messages audio via téléphone. […] La nouvelle tendance, la balado-diffusion ou Podcast, va encore plus loin. Les blogueurs ont désormais la possibilité de concevoir leur propre émission de radio et de la rendre accessible aux internautes qui peuvent la télécharger et l’écouter sur un lecteur MP3 ou sur un ordinateur. 2005, Québec Science, mai, p. 53.

Roulez en grand. Garez-vous n’importe où. Chevauchez sans effort cette vague de puissance avec un minimum de carburant. […] Avec le système téléphonique mains libres Bluetooth, nous composerons même le numéro pour vous. Ou bien branchez-vous sur le monde grâce à la baladodiffusion. 2006, La Voix de l’Est, Granby, 17 octobre, p. 22A (annonce).

Baladodiffusion au service des étudiants [titre] Depuis janvier, des étudiants de l’Université de Montréal révisent les notions enseignées en cours à l’aide de baladeurs numériques. Plutôt que d’effectuer des lectures ou de visionner des documentaires, quelque 125 étudiants téléchargent des fichiers pour la baladodiffusion (postcast). 2007, Métro (Montréal), 1er mars, p. 24.

Pour enregistrer votre voix et l’envoyer en ligne, tout ce qu’il vous faut, c’est une enregistreuse numérique de moins de 150 $. À son stade minimaliste – vous vous enregistrez vous-même d’un seul coup, c’est-à-dire sans deuxième prise ni montage musical ou sonore – la baladodiffusion ne prend guère plus de temps que d’écrire un billet sur un blogue. 2009, P. Lapointe, Guide de vulgarisation, p. 266.

En direct de... est une série radiophonique de fiction […]. À la croisée du docu-menteur et du conte, l’équipe concocte des récits fictifs inspirés de faits historiques et de l’actualité de la région. En direct de... est enregistré devant public et diffusé en baladodiffusion sur le Web. 2016, La Gatineau, Maniwaki, 23 juin, p. 33.

Simplement plein air est une émission de radio et une série de capsules vidéo pour les amateurs de plein air, de chasse et de pêche. L’émission, qui en est à sa deuxième saison, est diffusée sur 10 chaînes radio au Québec et en Ontario, notamment sur les ondes de CHUN‑FM à Rouyn-Noranda. L’émission est également disponible en balado‑diffusion. 2017, Le Citoyen, Rouyn‑Noranda, 30 août, p. 6.

La révolution de la baladodiffusion [titre] […] La baladodiffusion a accompagné la migration des utilisateurs depuis télévisions et ordinateurs vers les téléphones intelligents, désormais supports principaux de consommation des contenus audio ou vidéo, séries, films, sport, informations, musique ou jeux. 2020, Le Nouvelliste, Trois‑Rivières, 4 janvier, p. E2.

Je t’ai convoquée parce que je tiens à ce que tu prennes au sérieux ce que je vais te dire. […] Je ne voudrais pas te critiquer, mais j’ai réécouté ton entrevue en baladodiffusion et, encore une fois, il y a des points qui me chicotent. 2020, C. Brodeur, Miss Biblio en fait trop, p. 104.

 (Variante). Rare Baladiffusion n. f.

Rem.L’OQLF avait initialement proposé ce terme avec baladodiffusion (voir GDT); cette variante ne s’est toutefois jamais implantée dans l’usage, même si on en trouve sporadiquement des traces dans la documentation.

Intéressé par le domaine laitier? La chaîne de baladiffusion Lait’xpert vise à informer le grand public sur les recherches réalisées actuellement dans l’industrie laitière au Québec afin de maintenir un lait de qualité optimale sur nos tables. Ces balados ludiques et informatifs ont pour but de présenter les travaux menés présentement par des chercheurs […]. 2021, La Terre de chez nous, Longueuil, 25 août, p. A20.

2

Par méton. Fichier numérique audio ou vidéo formaté pour ce mode de diffusion sur Internet; contenu ainsi diffusé.

Écouter, télécharger, visionner une baladodiffusion. Réaliser, produire, créer, mettre en ligne une baladodiffusion. Animatrice, animateur d’une baladodiffusion.

Rem.1. Cet emploi est parfois attesté au masculin. 2. On emploie couramment podcast en ce sens en France; cet emprunt à l’anglais est également usité au Québec. Les termes audio (programme, émission) à la demande, audio en réécoute et audio de rattrapage ont fait l’objet d’une officialisation en France en 2020 (voir FranceTerme, s.v. audio et postcast(ing)).

 balado (sens 1).

Baladodiffuseur? Baladocommunicateur? Baladomachin? Dites-moi, quel serait le néologisme idéal pour décrire celui qui réalise une baladodiffusion? En attendant une nouvelle entrée dans le grand dictionnaire de l’OQLF qui répondra à cette grande question existentielle, voici un ensemble logiciel-matériel qui fera de vous un parfait petit baladoproducteur... podcasteur, tiens! 2005, Métro (Montréal), 16 novembre, p. 20.

[…] le lecteur de musique le plus célèbre au monde permet à l’utilisateur de visionner des émissions de télévision, des films, des baladodiffusions vidéo et bien plus encore. 2007, Canada News Wire (site Web), 12 novembre.

Autre nouveauté : il est possible de télécharger une baladodiffusion (MP3) dans laquelle l’auditeur entendra les explications historiques directement dans ses oreilles. Cette nouvelle technologie permet aussi à ceux qui n’aiment pas lire des panneaux dispersés sur le circuit [patrimonial de Saint-Quentin] d’avoir accès à ce cours d’histoire. 2008, L’Acadie Nouvelle, Caraquet, 26 juin, p. 7.

[Une institution financière] a mis en ligne une baladodiffusion à propos de la gestion et de la planification financière qui est destinée aux étudiants des niveaux postsecondaires. La série, nommée Premier de classe, qui sera téléchargeable sur le site de la banque […], couvrira divers sujets par l’entremise d’un panel d’étudiants. 2008, Direction informatique (site Web), Montréal, 29 octobre.

Depuis quelques années, la télévision nous propose d’excellentes séries dramatiques, souvent bien meilleures que les films qu’on peut voir au cinéma. La télé est d’autant plus populaire qu’on peut la regarder sur notre iPad ou notre téléphone. Mais ce n’est pas une raison pour délaisser la radio, qui offre, elle aussi, d’excellents contenus, en direct ou, parfois, en différé (baladodiffusions). 2011, N. Collard, La Presse, Montréal, 5 janvier, arts et spectacles, p. 6.

[Un journaliste et des analystes] unissent leurs forces pour créer cette baladodiffusion entièrement sur le hockey. Le tout premier épisode est disponible dès aujourd’hui. Un nouvel épisode sortira chaque mardi. 2019, L. Papineau‑Robichaud, 24 heures Montréal, 15 octobre, p. 28.

Si vous éprouvez plus de difficultés pour vous endormir, prévoyez 30 minutes de plus au lit, tentez un exercice de relaxation, écoutez un balado diffusion, un livre audio ou de la musique pour vous changer les idées. 2020, Le Journal Saint‑François (site Web), Valleyfield, 20 mars.

[Un syndicat] présente une série d’entrevues diffusées sous forme de baladodiffusions avec les différents partis politiques. […] À la suite des baladodiffusions, il [le président du syndicat] constate que, tous partis confondus, les propositions concrètes permettant une amélioration des conditions de travail ont été timides. […] Les baladodiffusions montées durant environ 25 minutes. Elles sont offertes, depuis cette semaine, sur les supports numériques du Syndicat […] ainsi que les plateformes numériques auditives connues. 2022, Le Journal de Chambly, 28 septembre, p. 9.

Histoire

1Depuis 2004. Baladodiffusion a été proposé par l’OQLF en octobre 2004 afin d’offrir un équivalent français à l’anglais podcasting. Ce mot‑valise a été créé par la terminologue Yolande Perron à partir de baladeur et de radiodiffusion (v. GDT; v. aussi L’actualité, 2012, vol. 37, no 12, p. 56). L’OQLF avait alors aussi proposé les termes baladodiffuser et baladodiffuseur (v. ces mots); le terme balado suit en 2005. Rapidement adopté par différents médias au Québec, baladodiffusion tend à pénétrer la langue courante, mais demeure concurrencé par les anglicismes podcasting et podcast. Répertorié comme québécisme dans PLar dès son édition 2008, et avec la mention « courant au Canada » dans PRobert dès son édition 2009. La variante baladiffusion, depuis 2004 (v. GDT, s.v. baladodiffusion). 2Depuis 2005. Découle, par métonymie, du sens précédent.

 balado; baladodiffuser; baladodiffuseur, baladodiffuseuse.

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Dernière révision : mars 2023
Trésor de la langue française au Québec. (2023). Baladodiffusion. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 17 juillet 2024.
https://www.dhfq.org/article/baladodiffusion