Recherche avancée

BAGEL [beɡœl] ou [baɡɛl]
n. m.

Rem.

Aussi prononcé [baɡœl].

  

Petit pain d’origine juive en forme d’anneau, à la mie très ferme, dont on fait général. un sandwich.

2023, TLFQ, Bagel [photo].

Bagel aux graines de sésame, de pavot. Bagel au blé entier. Des bagels au saumon fumé, au fromage à la crème.

Rem.A fait l’objet d’un avis de recommandation de l’OQLF qui l’orthographie baguel (voir OLF-Avis4, no 161).

Tu ne reverras plus les rosiers des jardins de Westmount ou d’Outremont, ni les enfants piaillant de l’est de la ville. Tu n’iras plus dans les bistros décapés de la rue Saint-Denis ou de la rue Drolet. Plus de bagels de la rue Saint-Viateur, plus de smoked meat chez Schwartz, plus de cheesecake chez Pumpernick. 1983, R. Robin, La Québécoite, p. 198-199.

Le grand chic, dans certains milieux, est de servir à ces petits déjeuners dominicaux, que l’on a baptisés brunch, des bagels. Des bagels avec du saumon fumé! Du petit pain ou du poisson, lequel supporte l’autre? Les associations les plus bizarres peuvent avoir un avenir quand la mode les tire vers le haut. La mode avec une pointe de snobisme. 1985, L’Actualité, avril, p. 135.

Histoire

Depuis 1983; emprunt à l’anglais nord-américain qui le tient lui-même du yiddish (v. OAD 1980, Webster 1986, COD 1990).

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Bagel. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 23 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/bagel