Recherche avancée

AUTOPATROUILLE [otopatʀuj]
n. f.

  

Voiture de police.

2022, TLFQ, Autopatrouille [photo].

La sirène, le gyrophare d’une auto-patrouille. Les autos-patrouilles sont équipées de radiotéléphones. Envoyer une auto-patrouille sur les lieux d’un accident. Par pléonasme Auto-patrouille de la police.

Un citoyen de St-Louis-de-France [...] a succombé à une crise cardiaque au volant de son camion vers 8h30 hier matin. [...] On dirigea donc sur les lieux les agents Gilles Pothier et Roland Cardinal avec l’auto patrouille [sic] en même temps que l’on demandait les services de l’ambulance de la maison Rousseau et Frère. 1960, Le Nouvelliste, Trois-Rivières, 8 janvier, p. [3].

L’esprit encore absorbé par son aventure, Marc n’aperçut pas l’auto-patrouille de la police, noire et jaune, stationnée à l’intersection de la ruelle et de la rue avant d’être presque rendu sur elle. 1981, Cl. Mackay, La mini-moto héroïque, p. 62 (texte traduit).

Ils passèrent devant la cathédrale et s’apprêtaient à traverser le chemin de Chambly pour se rendre au parc, lorsque le feu devint rouge. Une auto-patrouille s’arrêta à leur gauche le long du trottoir. Le conducteur [...] se tourna machinalement vers eux et son regard rencontra celui de la jeune femme, qui le fixait d’un air effrayé. Il sourit et se pencha vers son compagnon. 1989, Y. Beauchemin, Juliette Pomerleau, p. 385.

Histoire

Depuis 1960. D’après l’anglais patrol car (v. OED-Suppl 1982, s.v. patrol, et Collins 1992).

Nouvelle entrée de la deuxième édition

Version du DHFQ 1998
Trésor de la langue française au Québec. (1998). Autopatrouille. Dictionnaire historique du français québécois (2e éd. rev. et augm.; R. Vézina et C. Poirier, dir.). Université Laval. Consulté le 24 mai 2024.
https://www.dhfq.org/article/autopatrouille